Orchestre symphonique de Lévis, PAGES ULTIMES 23 mars 2024, 19h30 !

Orchestre symphonique de Lévis Ombrage Lors de la soirée du 23 mars 2024, le concert qui a été présenté vous a permis d'entendre, outre les extraits de Roméo et Juliette, deux chefs-d’œuvre célèbres qui ont un point commun : le concerto de violoncelle d’Antonin Dvorak est le dernier concerto que le compositeur tchèque écrivit et la 4e symphonie est la dernière de Brahms. En plus, les deux compositeurs ont de nombreuses affinités : le folklore tchèque pour l’un et hongrois pour l’autre et Brahms fut un modèle pour Dvorak.

Deux pages ultimes à écouter avec plaisir en plus de découvrir le merveilleux violoncelliste montréalais Dominique Beauséjour-Ostiguy. Soliste qui joue sur un violoncelle David Tecchler (1704) avec un archet Pierre Simon (v. 1855), le tout gracieusement mis à sa disposition par la compagnie Canimex Inc. de Drummondville (QC), Canada.

Récipiendaire du Prix d’Europe 2018, du Prix Choquette-Symcox 2021 et du Prix Peter Mendell 2017, le violoncelliste Dominique Beauséjour-Ostiguy est classé parmi les « 30 hot Canadian classical musicians under 30» édition 2018 de CBC Music et est deux fois récipiendaire du premier prix en cordes au Concours de musique du Canada.

Orchestre symphonique de Lévis Ombrage Comme nous avons un volet pédagogique, c'est Félix Ste-Marie,chef assistant, qui a l'honneur de commencer à diriger le programme de Prokofiev -Montagües et Capulets; Mort de Tybalt (Roméo et Juliette) qui nous fait résonner comme les pas d'une marche funèbre ou sons de mauvaise augure nous faisant ressentir la tourmente.

La deuxième portion de Dvorak - Concerto pour violoncelle op. 104 avec Dominique Beauséjour-Ostiguy, violoncelle est divisée en deux entre Félix et Gilles qui ont eu tous les deux le privilège de diriger l'orchestre et le soliste sur cette musique qui nous berce et nous chante la douceur lors de l'Allégro puis pendant la portion adagio s'élève comme la profondeur de l'âme qui danse sur ses cordes sensibles comme si on se promenait au bord d'une clairière fleurie décorée de papillons furtifs. -Lors de la finale en allegro moderato, le rythme est plus élevé qui fait sautiller le maestro qui dirige ses musiciens dans ce méga duo entre l'Orchestre et le soliste invité, en apothéose.

Orchestre symphonique de Lévis Ombrage Après une pause on attaque Brahms et sa 4e symphonie op. 98 qui donne le goût de danser, de se laisser aller sur l'air proposé. -on ressent le pizzicato des violons donnant un son de style espagnol ou presque avec des accents des violons , style boléro, suivi de mouvements enveloppant les cordes, de vol d'oiseau du paradis aux ailes colorées. En regardant la manière de diriger du maestro on a l'impression qu'avec son visage, ses mains, sa baguette, il leur raconte une histoire que les musiciens traduisent de manière grandiose. Pour les derniers mouvements qui sont plus dynamique on a l'impression d'entendre une comédie musicale se terminant de manière plus énergique et passionnée, le tout sous les applaudissements des spectateurs attentionnés.

Orchestre symphonique de Lévis Ombrage Ajout à la programmation: 25 avril 2024, 19h30
LE CLASSIQUE AU GRAND ÉCRAN
Concert bénéfice au profit de l’organisme Parkinson Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches. sous la présidence d'honneur de Madame Luce Fecteau