Le roman Une nuit d’amour à Iqaluit est en librairie depuis 19 avril 2021 !

UNE NUIT D'AMOUR À IQALUIT -4 juin 2021 Le roman Une nuit d’amour à Iqaluit est en librairie depuis 19 avril 2021 et si on faisait le même choix qu'Irina, je crois que l'on se sentirait un peu perdue dans ce coin du bout du monde où elle va enseigner le français à des anglais et des inuit. En tant que nouvelle enseignante elle fait l'objet d'observations de la part des parents qui viennent voir cette nouvelle qui va s'occuper de leurs enfants et dans le lot, l'agent O'Connor se démarque.

Comme elle aime le Nord et qu'elle veut oublier son passé, elle prend un congé d'un an de son poste d'enseignante d'histoire pour venir vivre sa propre histoire tout en rencontrant d'autres professeurs qui deviendront peut-être des amies et avec qui elle partagera de nouvelles aventures comme Annie, Carole, Anna et Brigitte. Il y beaucoup de descriptions du village et de l'histoire du Nord; elle décrit bien ses alentours de l'appartement à l'école ; racontant parfois la vie des explorateurs qui voulaient gagner le Nord pour trouver un passage vers l'Asie malgré les grands froids polaires, la glace, les changements parfois violents de climats.

On a même droit aussi à des histoires de légendes des inuits, certaines locales, concerts particuliers comme les chants de gorge; analysant les styles vestimentaires, style de fruits et histoires qui s'y attachent comme les règles culinaires selon nos origines. S'y ajoute le fait de rencontre improbable dû au détour du destin, des secrets des nouveaux arrivants, des amours cachés et de la possibilité d'avoir l'honnêteté de déballer et recoller les morceaux... la vie semblant être un casse-tête géant tout à fait intriguant aux multiples possibilités.

Dix ans ont passé depuis que la photo d’Irina, publiée sur la couverture d’un célèbre magazine, lui avait attiré le surnom de La bien-aimée de Kandahar. Un soldat canadien posté en Afghanistan tombe amoureux d’elle et commence à lui écrire, jusqu’au moment où il se fait tuer dans une explosion. Afin de panser ses anciennes blessures, Irina déménage à Iqaluit, au Nunavut, où un poste d’enseignante est offert. Elle apprend cependant qu’au pays des aurores boréales, aucun secret ne reste enterré à jamais. Lorsqu’elle rencontre le policier Liam O’Connor, son passé ressurgit brutalement.

On suit Irina au rythme des saisons dans le Grand-Nord canadien, en territoire Inuit gelé dans les glaces pratiquement en permanence. Elle apprend à vivre avec les si longues nuits, les aurores boréales, les froids extrêmes et les bourrasques parfois meurtrières. Felicia Mihali possède ce don de raconteuse, qui nous transporte même au delà du temps. Son récit est parsemé de petites beautés d’Histoire de ce coin de pays, du temps des grands explorateurs britanniques. Malgré la vie qui s’écoule au ralenti à Iqaluit, des secrets inattendus y seront révélés et changeront à jamais le cours des choses. Un roman exceptionnel qui vous habitera longtemps.

FELICIA MIHALI, Romancière, traductrice et éditrice. Elle vit présentement à Montréal. Après des études en français, en chinois et en néerlandais, elle s’est spécialisée en histoire et en littérature comparée à l’Université de Montréal. Le pays du fromage, son premier roman fortement remarqué, a été suivi de huit autres titres, dont Dina, Sweet, sweet China, Une deuxième chance pour Adam et Le tarot de Cheffersville. En 2012, elle publie son premier livre en anglais, The Darling of Kandahar, considéré par Canada Reads comme l’un des meilleurs au Québec. Une nuit d’amour à Iqaluit est publié simultanément en anglais sous le titre Pineapples Kisses in Iqaluit.

Éditions Hashtag – parution 19 avril 2021 - Une nuit d'amour à Iqaluit – Felicia Mihali - Roman - 392 pages - 26 $

Salon Livre de Québec
Collège de Lévis