MONTREAL GUITAR TRIO, hommage à la musique d’Ennio Morriconeau Palais Montcalm !

Montréal Guitar TrioOmbrage Ce soir le 5 novembre 2021 pour leur passage au Palais Montcalm, les guitaristes Sébastien Dufour, Glenn Lévesque et Marc Morin ont présenté pour la toute première fois leur vibrant hommage à la musique d’Ennio Morricone, tout comme il l'avait fait en 1999 pour leur premier spectacle. Donc dès 19h30 ils arrivaient sur scène et la webdiffusion commençait en simultané sous les applaudissements des spectateurs qui étaient venus à leur rendez-vous, curieux des pièces qu'ils allaient présenter.

Considéré par la CBC comme l’ensemble de guitares le plus hot au Canada, le Montréal Guitar Trio s’est rapidement imposé comme un chef de file du renouveau et de l’interaction entre les diverses formes musicales. Depuis plus de 20 ans, la virtuosité des musiciens, leur rigueur, leur inventivité et leur époustouflante présence scénique ont conquis les publics du monde entier et les ont menés à des collaborations remarquées, notamment avec le California Guitar Trio.

Dès le départ on sait que l'on pénètre dans l'univers de Ennio Morricone grâce à un élégant medley nous faisant apparaître le monde de «Once upon a time in the west» et dès lors défilent dans nos têtes les images de nos bons cowboys, regard fiévreux, cigare au coin de la bouche, mains sur leurs revolvers, près à dégainer. Beaucoup de westerns ont bénéficié de ce type de musique qui donnait de l'intensité à l'action du moment et le MTL guitar Trio nous offre leur interprétation des pièces à leur façon. C’est aussi un premier spectacle centré sur un seul compositeur. « C’est un cadeau qu’on se fait. » qu'ils nous disent dès le départ.

Ils nous présentent diverses facettes de Morricone dont un thème de film sur la mafia française «Le clan des siciliens» avant d'enchaîner avec un western spagetti collaboration avec Sergio Leone et une chanson tirée du film -Le bon, la brute et le truand – représentant la confrontation finale «The ecstasy of gold» pour nous faire revivre cette scène mémorable. S'en suit une pièce mexicaine au son très léger «los peces en El Rio» puis l'inoubliable «The mexican» . Ils enchaînent avec une suite de quatre thèmes de films -pour une poignée de dollars, mon nom est personne, entre autres.

La mort de leur idole, survenue en 2020, pendant la pandémie, les a secoués mais il ne faut pas y voir la motivation principale du concert. Un spectacle hommage à Morricone devait arriver tôt ou tard. Ils étaient très heureux d'être devant le public qui leur manquait car ce contact avec le public leur est indispensable. Ils continuent avec la trame sonore nostalgique de «Cinéma Paradiso» puis c'est »Rio Ancho» avant de présenter «Garam Masala» une composition de Sébastien Dufour qui reçoit une longue ovation pour cette explosion épicée.

Rappelant que pour eux c'est un honneur que de jouer sur la scène du Palais Montcalm qui est un bijou dans le domaine. Pour remercier les spectateurs de leur accueil chaleureux ils terminent en nous offrant leur version québécoise d'un mélange «du bon, de la brute et le truand» la portion la plus reconnue avec cris, accordéon, guitares qui se mélange à un reel québécois nous montrant que Ennio goes to Quebec, comme le dit si bien le chanteur avant de tirer leur révérence de manière grandiose.

Pour en connaître plus sur leur groupe, leur horaire de spectacles et leurs albums, une visite sur leur site s'impose https://www.mg3.ca/