Domaine Forget de Charlevoix – Au revoir Marie Nicole Lemieux 6 septembre 2021 !

Domaine Forget Ombrage Pour le dernier concert de la saison du 43e festival international du Domaine Forget de Charlevoix présenté par Hydro Québec, Les Violons du Roy et les stagiaires de l'Orchestre de l'Académie du Domaine Forget de Charlevoix joignent leur musique à la voix de Marie Nicole Lemieux qui fait ses adieux à titre d'ambassadrice du Domaine Forget de Charlevoix qui a su au fil des 10 dernières années faire rayonner le Domaine de manière remarquable, que ce soit ici au Québec ou partout ailleurs dans le monde.

Enregistré le 21 août 2021 ce concert était disponible en version web jusqu'au 12 septembre 2021. Que d'émotions parsemées tout au long de ce spectacle qui servait un menu de musique romantique basé sur deux compositeurs soit Schubert et Elgar qui chacun leur manière ont souligné le romantisme débutant avec EDWARD ELGAR, Sérénade pour cordes en mi mineur, op. 20 qui en trois mouvements nous font passer du joyeux comme si on était amoureux ( Allegro piacevole) puis un mouvement lent pour faire sa demande en mariage pour sa future épouse Alice ( Larghetto) terminant par la douceur, l'élévation de l'âme qui espère (Allegretto) pendant laquelle le chef Jean-Marie Zeitouni était tout sourire pendant qu'il dirige ses troupes dans ce chant d'amour.

Ensuite c'est l'arrivée de Marie Nicole Lemieux qui dès son entrée est submergée d'émotions par cette dernière soirée. Avec FRANZ SCHUBERT elle nous offre une ode d'amour (An Sylvia, D. 891) puis Tu as la paix (.Du bist die Ruh’, D. 776) suivi de La Truite (.Die Forelle, D. 550) terminant avec Marguerite au rouet (Gretchen am Spinnrade, D. 118) qu'elle nous a décortiqué avant de chanter avec tout son coeur.

Bien que FRANZ SCHUBERT en ait écrit deux autres après celle-ci, on a nommée cette Symphonie no 7 en si mineur, D. 759 "L’Inachevée" car elle est présentée en deux mouvements seulement soit 1. Allegro moderato et 2. Andante con moto que les musiciens ont joué avec des mouvement passionnées et fougueux puis plus de douceur, de résignation suivant la baguette du chef assidûment.

Pour terminer officiellement le programme, Marie -Nicole nous chante avec délicatesse et grandeur et beaucoup d'amour les cinq mouvements de « Sea Pictures, op. 37» par EDWARD ELGAR d'abord une berceuse -la mer et la mère tout en douceur (1. Sea Slumber-Song) puis un poème de l'épouse disant que l'amour va rester (2. In Haven (Capri)) suivi d'un dimanche à la mer (3. Sabbath Morning at Sea) ainsi que où s'étendent les coraux qui désirent voyager (4. Where Corals Lie) et se terminant par le nageur qui va contre l'adversité dans une tempête, vers la mort (5. The Swimmer), qu'elle termine avec fierté sous une longue ovation debout.

Puis les surprises s'accumulent d'abord les Violons lui offre une pièce juste pour elle en remerciement des 10 dernières années qui fait exploser Marie-Nicole en pleurs, puis elle se berce sous cette douce musique avant de recevoir des hommages de la part d'abord de Françoise Davoine, présidente du comité artistique du Domaine Forget, qui est venue lui présenter un compliment suivi de Paul Fortin, directeur artistique du Domaine qui lui rappelle que ce n'est qu'un au revoir en lui remettant des fleurs puis elle reçoit de la part des Violons du Roy un cadre la représentant avec eux lors d'un concert en 2016. Au final elle nous refait une tuite un peu plus pimpée, plus théâtrale avec entrain et sourire.

Donc toute une soirée terminant ce 43e festival international du Domaine Forget de Charlevoix remplie d'émotion, de bonheur et de plaisir pour tous les participants sur la scène et dans la salle. Félicitations pour cette série de concert présentés pour cette saison qui a permis aux gens qui ne pouvaient se rendre là bas de pouvoir partager cette belle musique qui traverse tant les distances que les coeurs.