L’Orchestre symphonique de Québec - LISA LEBLANC SYMPHONIQUE - 8 février 2024 !

L’Orchestre symphonique de Québec ajoute une couche de paillettes à cette rencontre improbable entre le disco et le chiac de l’inimitable Lisa LeBlanc. Une production énergisante, là où le glamour rencontre la ruralité. En plus de son dernier opus, Lisa LeBlanc revisitera certains de ses grands classiques. Pour cette première du 8 février 2024 à la salle Louis Fréchette du Grand Théâtre elle sent qu'elle va «capoter».

Lisa Leblanc symphonique Ombrage Dès le départ on sent la fébrilité dans l'air tant au niveau des spectateurs que des musiciens de l'Orchestre Symphonique de Québec, du chef de la soirée Jean-Michel Malouf que du côté de Lisa LeBlanc, auteure-compositrice-interprète qui est toute énervée de voir les musiciens remplissant la scène où elle met les pieds pour la première fois surtout que c'est une version symphonique qui va nous faire entendre ses compositions.

Lisa Leblanc symphonique Ombrage On se rend compte dès le départ la division inhabituelle de l'orchestre qui se retrouve plus en gradins de chaque côté d'une allée centrale permettant à Lisa de se promener du devant au derrière de la scène qui la fascine. Elle est fière de la réaction de ses fans qui sont venus à sa rencontre. On est accueilli par un intro Medley qui nous fait entendre la beauté de l'Orchestre puis elle débute par «Kraft Diner» nous disant que c'est tout ce que cela prend pour se faire une petite soirée. Elle joue de la guitare ou plutôt des guitares qu'elle change selon la pièce interprétée que ce soit «Dans l’jus» ou «Pourquoi faire aujourd’hui» elle est énergique et veut se donner à fond.

Lisa Leblanc symphonique Ombrage Elle prend plaisir à nous rappeler «J’pas un cowboy» mais elle porte si bien ses bottes de cowboy qui agrémente sa robe disco qui brille de mille feux sous son énergie qui semble sans fin sous un éclairage habile qui nous rappelle les belles soirées disco -Elle chante, elle joue et dans beaucoup de cas elle invite par moment la foule à se joindre à elle - Elle réagit beaucoup car les applaudissements fusent de toutes parts tout comme les cris enthousiastes. Elle se demande si certains sont costumés pour suivre sa mode et trouve dommage qu'elle n'ait pas penser à faire un concours officiel.

Lisa Leblanc symphonique Ombrage Beaucoup de réaction de la part des spectateurs mais la portion «Gossip 1» fait lever la foule qui aurait aimé rester debout toute la soirée. Elle ajoute beaucoup de morceaux d'anciens albums et cela plait que ce soit «Entre toi pi moi la corde de bois», «La poudre aux yeux», «Me semble que c’est facile» entre autres- Elle a le banjo symphonique à fond lorsqu'elle part «You look like trouble (But I guess I do to) » et «Gold Diggin’ Hoedown» entre autres.

Lisa Leblanc symphonique Ombrage On a une surprise soit la visite de Belinda (l'alter ego de Lisa LeBlanc) qui semble être ta sassy matante préférée, reine du bingo. Ses passe-temps sont la marche rapide, faire du vin maison, et danser devant la gagne surtout avec le groupe qui est heureux de son apparition- Elle termine donc la soirée après avoir enlevé la perruque pour redevenir un peu plus elle-même pour terminer en chantant, dansant et s'amusant avec tout ce beau monde venu à sa rencontre pour répondre par le positif a sa question «Veux-tu rentrer dans ma bubble» Le tout se finit sous une ovation monstre pour la remercier d'avoir égayer leur soirée.