Les filles et les garçons, de Dennis Kelly au Théâtre La Bordée !

Une femme colorée, truculente, attachante, se livre à nous. Elle nous parle de sa rencontre avec le père de ses enfants dans une file d’attente d’aéroport, de l’amour fou qui s’ensuit, des hauts et des bas de son quotidien en tant que mère, de la place qu’elle s’est taillée avec audace comme productrice de films. Jusqu’à ce que son monde bascule de manière brutale. Elle nous entraîne alors dans tout ce que la vie – sa vie – a d’extraordinaire et de tragique, surtout quand le sol glisse sous nos pieds.

Les filles et les garçons Ombrage L’auteur aborde sans détour, toujours avec beaucoup d’humanité, le rapport qu’entretiennent les hommes et les femmes avec la réussite, le pouvoir et la violence. À travers son personnage - mu par une force franche qui l’empêche de s’effondrer - Dennis Kelly pose un regard lucide sur les plus sombres recoins de l’homme. Il s’interroge sur le besoin parfois maladif de contrôle qui détruit tout sur son passage et nous enjoint d’écouter, sans fermer les yeux, la parole de cette femme.

Ce solo nous plonge également au cœur d’un drame à la fois intime et social. Comment un être humain en vient-il un jour à commettre l’impensable? Comment se relever d’une tragédie? Une histoire pétrie d’espoir et de résilience, qui nous oblige à regarder en face le monde dans lequel nous vivons.

Né à Londres en 1970, l’auteur dramatique Dennis Kelly s’impose aujourd’hui comme une voix majeure du théâtre contemporain. Ses pièces coup de poing, présentées à travers le monde, ont été traduites dans plus de 40 langues. On lui doit notamment After the End (2005), Love and Money (2006), Taking Care of Baby (2007 ), DNA (2007 ), Orphans (2009) et la pièce de théâtre musical Matilda The Musical, basée sur le roman de Roald Dahl (2010). Girls & Boys était créée dans sa version originale au Royal Court Theatre de Londres en février 2018, avant d’être montée en juin de la même année au Minetta Lane Theater, à New York.

Les filles et les garçons est la cinquième pièce de Dennis Kelly traduite par Fanny Britt, après les pièces Après la fin ( 2008 ) et Orphelins ( 2012), produites par La Manufacture, ainsi que ADN ( 2012 ) et Amour/ Argent (2013). Traductrice de plusieurs autres oeuvres théâtrales dont The Pillowman de Martin McDonagh pour La Manufacture, Fanny Britt est également l’auteure des pièces Bienveillance (Prix du gouverneur général en 2013) et Hurlevents, ainsi que du roman remarqué Faire les sucres.

Après avoir signé, entre autres, les mises en scène des pièces Coma unplugged de Pierre-Michel Tremblay – lauréate du masque de la meilleure production montréalaise –, Le Pillowman de Martin McDonagh et Des promesses, des promesses de Douglas Maxwell, le metteur en scène et comédien Denis Bernard orchestre ici une septième production pour La Manufacture, compagnie dont il a été directeur artistique et général de 2009 à 2019.

Ce solo nous plonge également au cœur d’un drame à la fois intime et social. Comment un être humain en vient-il un jour à commettre l’impensable? Comment se relever d’une tragédie? Une histoire pétrie d’espoir et de résilience, qui nous oblige à regarder en face le monde dans lequel nous vivons.

Né à Londres en 1970, l’auteur dramatique Dennis Kelly s’impose aujourd’hui comme une voix majeure du théâtre contemporain. Ses pièces coup de poing, présentées à travers le monde, ont été traduites dans plus de 40 langues. On lui doit notamment After the End (2005), Love and Money (2006), Taking Care of Baby (2007 ), DNA (2007 ), Orphans (2009) et la pièce de théâtre musical Matilda The Musical, basée sur le roman de Roald Dahl (2010). Girls & Boys était créée dans sa version originale au Royal Court Theatre de Londres en février 2018, avant d’être montée en juin de la même année au Minetta Lane Theater, à New York.

Les filles et les garçons est la cinquième pièce de Dennis Kelly traduite par Fanny Britt, après les pièces Après la fin ( 2008 ) et Orphelins ( 2012), produites par La Manufacture, ainsi que ADN ( 2012 ) et Amour/ Argent (2013). Traductrice de plusieurs autres oeuvres théâtrales dont The Pillowman de Martin McDonagh pour La Manufacture, Fanny Britt est également l’auteure des pièces Bienveillance (Prix du gouverneur général en 2013) et Hurlevents, ainsi que du roman remarqué Faire les sucres.

Après avoir signé, entre autres, les mises en scène des pièces Coma unplugged de Pierre-Michel Tremblay – lauréate du masque de la meilleure production montréalaise –, Le Pillowman de Martin McDonagh et Des promesses, des promesses de Douglas Maxwell, le metteur en scène et comédien Denis Bernard orchestre ici une septième production pour La Manufacture, compagnie dont il a été directeur artistique et général de 2009 à 2019.

Marilyn Castonguay, qui s’est illustrée dans près d’une quinzaine de pièces depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada en 2010, interprète ici son premier solo en carrière. Active au petit et au grand écran, la brillante comédienne incarne notamment Huguette, depuis l’hiver 2020, dans la populaire série C’est comme ça que je t’aime, écrite par François Létourneau et réalisée par Jean-François Rivard. Les filles et les garçons marque sa première collaboration avec La Manufacture.

À cette production se greffe une équipe de conception aguerrie: Marie-Hélène Dufort à l’assistance à la mise en scène, Olivier Landreville au décor, Mérédith Caron au costume et Julie Basse aux éclairages. La musique est signée par l’auteure-compositrice-interprète Fanny Bloom.

LA MANUFACTURE ET LE THÉÂTRE LA LICORNE La Manufacture est une compagnie de théâtre qui assure également la direction du Théâtre La Licorne, un centre de création et de diffusion théâtral favorisant l’émergence, la découverte, le développement et le rayonnement d’une dramaturgie qui porte un regard neuf et actuel sur notre société, ses enjeux et les débats qu’ils provoquent. Privilégiant la création québécoise, la compagnie fait aussi place à la parole d’auteurs canadiens et étrangers, particulièrement d’Angleterre, d’Écosse et d’Irlande.