Productions Martin Leclerc présente: L’histoire de mes chansons de Laurence Jalbert !

HISTOIRE DE MES CHANSONS Ombrage Productions Martin Leclerc présente une nouvelle édition de L’histoire de mes chansons, une série de quatre spectacles-entretiens et une captation Hors série présentés en exclusivité du 26 au 30 juillet au Théâtre Jean-Duceppe de la Place des arts que nous pouvons maintenant regarder en web diffusion et cette fois la série débute par Laurence Jalbert depuis le 4 novembre et jusqu'au 30 novembre 2021. Événements consacrés à de grands auteurs de chansons de chez nous, animé par Monique Giroux et mis en scène par Pierre Séguin.

C'est un rendez-vous qu’il ne faut pas manquer afin de connaître les secrets qui se cachent derrière l’écriture des grandes chansons du répertoire québécois. Laurence admet dès le départ que le son du public lui manquait terriblement, de communier ensemble et cette fois elle doit s'asseoir, s'ouvrir sur les motivations qui l'ont amené à écrire ses chansons et écouter d'autres artistes qui lui serviront ses chansons. Elle parle de ses débuts à jouer du clavier, des percussion ou de la trompette dans des petit bar , donc 15 ans à la dure dans les bars avant de chanter vraiment. Puis elle se retrouve sur scène devant 250 000 spectateurs avec son guitariste Yves Savard et elle interprète les chansons Rage et Tomber en amour ce qui nous amènent à la première interprétation d'une de ses chansons «Tomber» par Lunou (fille de Luce Dufault).

Pour la chanson «Corridor» chantée par Maxime Landry, elle nous parle de Suzie Turcotte, journaliste de grand talent qui lui avait raconté son accident qui l'a paralysé et lui a fait dire que sa vie ne serait plus jamais la même, le froid, la glace, le long corridor toute seule , dont l'interprétation les a émues. Monique Giroux dirige bien la venue des souvenirs et des chansons qui défilent comme «Des filles comme moi» avec Lunou et Luce Dufault, que Laurence considère comme un beau cadeau. «Au fond de la raison» qu'elle a gardé pendant 7 ans avant d'arriver chez Audiogram qui représente les confidences d'une femme qui a vécu un calvaire mais qui avait tout de même la lumière de la vie au fond des yeux.

Laurence a la belle surprise de voir Paul Daraîche qui chante «Jeter un sort» et de voir Luce chanter «Comme tu me l'as demandé» (texte offert par Serge Lama) avant de revoir Maxime avec la «Chanson pour Nathan» qu'elle a eu à 6 mois de grossesse, texte qu'elle a trouvé le plus ardu à écrire de sa carrière. S'ajoutent «Viendra le jour» et «Encore et Encore» présenté par France Castel avec une belle hyper sensibilité dont l'origine est très sensible, encore aujourd'hui.

Elle parle un peu des 11 ans pendant lesquelles elles gardaient des cuillères au congélateur pour camoufler les yeux gonflés par les pleurs de chaque jour et soudain lorsqu'on en peux plus on doit partir et ce n'est plus une question de courage mais de survie. Les chansons aident à comprendre les choses de la vie et elle a recommencé à écrire car elle se sent libérée. Inspirée par son ami Guy Rajotte (décédé il y a 7 ans) elle a écrit «Pour toi» que nous chante Paul Daraîche pour terminer cette belle histoire.

Pour cette troisième édition et pour appuyer les propos de l’artiste invité, plusieurs interprètes célèbrent les plus belles chansons du répertoire de Mario Pelchat , Laurence Jalbert , Marcel Lefebvre , Daniel Lavoie et Paul Piché qui ont toutes enregistrées à la Place des Arts et que vous pourrez voir grâce à des liens web sur le site des productions Martin Leclerc