13e Festival d’opéra de Québec – Québec s’éveille à l’art lyrique !

13e Festival d’opéra de Québec Ombrage Le Festival d’opéra de Québec a dévoilé le contenu de son 13e festival qui se tiendra du 24 juillet au 4 août 2024. Avec le même objectif de faire découvrir l’art lyrique au plus grand nombre, le directeur Jean-François Lapointe a concocté une programmation avec des propositions originales et variées. Du conte pour enfants au concert classique en passant par le théâtre lyrique, l’opérette et les performances de rue, ce sont les amateurs de culture en général qui pourront s’éveiller à l’art lyrique.

M. Jean-François Lapointe, directeur général et artistiqueOmbrage « Une programmation équilibrée doit permettre à tous les publics de se reconnaître : familles, jeunes, retraités, néophytes et connaisseurs. En ne négligeant jamais la qualité, nos événements ouvrent des possibilités à un large public de vivre une vraie première expérience totale d’opéra. Ils permettent d’accéder à l’art lyrique, offrant à tous – peu importe son milieu, peu importe ses références – le plaisir de la découverte, de l’émerveillement et de l’émotion. » – Jean-François Lapointe, directeur général et artistique

Québec s’éveille à l’art lyrique
Le Festival d’opéra de Québec transmet la passion de l’art lyrique avec des propositions parfois plus populaires, parfois plus nichées, mais toujours exceptionnelles et accessibles. La programmation de cette 13e édition épouse une fois de plus la spécificité francophone mise de l’avant par la Ville de Québec et se déploiera dans une multitude d’arrondissements afin d’aller à la rencontre des citoyens.

La vie parisienne – Une production truculente à souhait!

La vie parisienne sera le point culminant du festival. Dans cette œuvre joyeuse, où l’ambiance est à la fête, on retrouve des dandys désœuvrés, des touristes floués, des domestiques déguisés… C’est en quelque sorte une satire d’une tranche de la société vouée au paraître et à l’éphémère. Un pur divertissement!

Il s’agit d’une œuvre truculente dans laquelle défile une kyrielle de savoureux personnages interprétés par des artistes qui ont marqué la dernière édition du Festival, des chanteurs d’ici que nous chérissons, de jeunes talents irrésistibles et de solides pointures internationales : Julie Boulianne, Christophe Gay, Rodolphe Briand, Jean-Luc Ballestra, Marie-Ève Munger, Dominique Côté, Magali Simard-Galdès, Geoffroy Salvas et Sophie Naubert, notamment. Le metteur en scène Jean-Romain Vesperini, à l’instar d’Offenbach qui proposait un opéra moderne, situe l’action dans le Paris chic et branché des années 1980!

GrandThéâtre de Québec, salle Louis-Fréchette, 2 et 3 août à 19 h 30, 4 août à 14 h

Grand concert du Festival – De Gluck à Berlioz
Les festivaliers sont conviés à un sublime voyage musical avec un programme qui met à l’honneur des compositeurs, de Gluck à Berlioz, qui ont établi les bases du style français. Sous la baguette du très talentueux Nicolas Ellis, la soprano Isabelle Cals et le ténor Nikolai Schukoff accompagnés par Les Violons du Roy offriront avec justesse et sensibilité de grands airs connus et d’autres à découvrir. Il s’agit d’une chance inouïe d’entendre ce répertoire interprété par des artistes de haut niveau.

Palais Montcalm, salle Raoul-Jobin, 27 juillet à 19 h 30

Épitaphe pourCarmen et son assassin
Inspiré par l’opéra Carmen de Georges Bizet, l’écrivaine de Québec, France Ducasse, propose avec Épitaphe pour Carmen et son assassin une suite au célèbre opéra qui prend la forme d’un long monologue intimiste, livré par la comédienne Marie-Ginette Guay, donnant voix à la figure complexe et émouvante de la mère de Don José. Rose-Naggar Tremblay reprendra les airs célèbres de l’opéra qui seront habilement intégrés au texte par le metteur en scène Jean-Sébastien Ouellette.Théâtre Périscope, 30 juillet et 1er août à 19 h 30, 3 août à 14 h.

M. Jean-François Lapointe, directeur général et artistiqueOmbrage La voix humaine de Poulenc et je chante la nuit…

Cette année, la coproduction avec Jeunesses Musicales Canada présente un programme double où la comédie cède la place au drame humain. Elisabeth St-Gelais, soprano innue, est la voix humaine de Poulenc. En première partie, Olivier Bergeron, baryton, présente une sélection de mélodies françaises, où la légèreté s’oppose à la tragédie lyrique de la seconde partie.

Théâtre de La Bordée, 26 juillet à 19 h 30 et 28 juillet à 14 h

Le vilain petit canardOmbrage Le vilain petit canard Le directeur du Festival est heureux de pouvoir offrir, avec les Productions Cont’Opéra, une adaptation lyrique du célèbre conte d’Andersen, Le vilain petit canard. Les festivaliers de tous âges tomberont sous le charme de cet éloge de la différence. Cette création de Jean-François Mailloux dans un style alliant le romantisme français et le jazz pourra compter sur une charmante distribution et un petit orchestre de chambre pour l’interpréter.

Salle Henri-Gagnon de l’Université Laval, 29, 31 juillet et 2 août à 19 h.

Des activités extérieures gratuites et surprenantes Le Festival d’opéra de Québec, avec ses productions prestigieuses et ses artistes de renoms, ne saurait être complet sans sa programmation extérieure. La Brigade opéra et la Brigade opérette visiteront des parcs de différents arrondissements de la ville de Québec pour offrir une expérience de proximité unique aux spectateurs. Avec en plus le Circuit opéra et ses cinq stations avec artistes lyriques, musiciens et musiciennes, l’offre est complète et dense.

Les partenaires
Le Festival d’opéra de Québec est rendu possible grâce à la participation indispensable de partenaires publics : la Ville de Québec, le Conseil des arts et des lettres de Québec, le Conseil des arts du Canada, la Faculté de musique de l’Université Laval, la Commission des champs de bataille, la Commission de la capitale nationale et Première Ovation. BMO Groupe financier ainsi que Québecor sont de fiers partenaires du Festival.

Programmation complète au operadequebec.com/festival-opera