«Ode à Charlevoix» avec la musique de l'Orchestre symphonique de Québec au Domaine Forget !

Domaine Forget de Charlevoix Ombrage
Dans le cadre du 43e Festival International du Domaine Forget de Charlevoix et la série Plus vivant que jamais, le 7 août 2021 on présentait «Ode à Charlevoix» avec la musique de l'Orchestre symphonique de Québec dirigé par Jacques Lacombe, chef d'orchestre et avec des textes narrés par Guylaine Tremblay que les gens ont pu voir en différé sur le site du 11 au 24 août 2021 grâce au volet en webdiffusion du Domaine Forget qui a décidé en 2021 d'offrir 7 concerts à sa clientèle qui ne pouvait se rendre chez eux ou qui n'avait pu acheter de billets compte tenu de la distanciation.

Avant même que la musique ne débute, c'est Guylaine Tremblay qui commence en nous parlant de sa jeunesse quand son père partait en bateau et avec qui elle arrivait à communiquer grâce à un petit miroir rose que sa mère lui avait donné pour qu'elle salue son père qui passait en bateau en faisant miroiter ce dernier sous le soleil ce qui était magique pour elle lorsque le phare lui répondait. La soirée débute avec une douce musique dans «Au matin» de Edouard Grieg, pièce qui nous fait rêver de superbe matin qui est doublé par un texte « Le charlevoix des peintres» de Gabriel Anctil qui nous parle de ces peintres inspirés par les panoramas qui se retrouvent sur leur toile.

Enchaînant avec «Kaléidoscope» de Pierre Mercure et le texte sur la quiétude du Jardinier de Jean Soulard avec une mélodie que les musiciens de l'OSQ jouent avec un charme éloquent, tranquille nous amenant au texte nous invitant à la dégustation de nouveaux légumes pour nous délecter avec les produits de chez nous. Comme troisième pièce, de Darius Milhaud -«Le boeuf sur le toit» et nous apporte une musique dynamique, enjouée avec un tempo rapide presque comme une course au galop nous amenant la narration de «Le jour où Martine descendit au fleuve» de Gabrielle Roy nous rappelant la fascination du fleuve dans nos vies – On est à même de constater le plaisir évident sur le visage de Guylaine lors de cette lecture.

On passe à du Bedrich Smetana et «Ma patrie/ 2-La Moldau» très fervent et plus patriotique servant d'écrin pour un texte de Hubert Reeves sur l'astroproblème de Charlevoix -La mémoire de la Terre formée par une météorite qui nous raconte la naissance du conte de Charlevoix. «Le clair de Lune» de Claude Debussy avec l'orchestration de André Caplet qui donne une si belle musique qui nous fait rêver à la tièdeur d'une nuit d'été à regarder les étoiles et la lune nous amenant Guylaine qui nous parle de la nature apaisante de Charlevoix, Le programme se termine par du Johann Strauss II -«Voix du printemps», une superbe valse qui nous donne le goût de sortir de nos fauteuils. Comme toujours la beauté de la pièce nous rejoint surtout avec les musiciens de l'OSQ qui étaient bien dirigé par Jacques Lacombe, chef d'orchestre et qui ont offert une superbe performance comme toujours.

Orchestre symphonique de Québec - Archives de Media des 2 Rives Ombrage
Photo: Orchestre symphonique de Québec - Archives de Media des 2 Rives

Encore une fois Bravo pour ce beau concert – Le prochain spectacle en webdiffusion sera le concert Hommage à André Gagnon avec Marie-Nicole Lemieux, contralto et Charles-Richard Hamelin, piano • En webdiffusion Une présentation d'Hydro-Québec et Évènement Ici Musique débutant le Mercredi, 18 août 2021 à 15 h (pour une période de 14 jours mais une seule fois selon le meilleur temps pour vous et votre famille) Information au Domaine Forget de Charlevoix.