L’ACADÉMIE DU CINÉMA PRÔNE…

L'Académie du cinéma oeuvre dans le domaine cinématographique depuis trois ans. Bien branchée à l'industrie, au secteur culturel et au réseau de l'éducation, nous sommes aux faits de la réalité du 7e art. Suivant l'actualité et voyant le cinéma québécois prendre la vedette dans les médias au cours des derniers jours, nous avons été interpellé et nous désirons réagir.

Max Boudreault, Directeur général de l’Académie du cinéma : « Nous sommes bien sûr bien informés de la situation actuelle du cinéma québécois et nous nous sentons concernés.

Nous sommes persuadés qu'il y a des modifications à faire dans l'ensemble du processus de production afin d'améliorer la situation et nous désirons informer les gens qu'il y a, en effet, selon nous aussi, différentes facettes à améliorer dans ce domaine et plusieurs actions positives pourraient être posées afin de promouvoir et de développer encore davantage le cinéma québécois. »

Certaines entreprises, certains organismes, certains projets possèdent une vision sociale et sont autonomes financièrement. Québec, capitale de la relève cinématographique, se distingue entre autres justement par ses entreprises privées en production cinématographique ayant une notoriété internationale et par l'Académie du cinéma, que je représente.

Rappelons que cette dernière est une OBNL autonome financièrement qui contribue au développement du cinéma en offrant de la formation aux moins de 18 ans. Le domaine du cinéma n'est pas parfait, cependant, il faut savoir qu'il y des gens qui travaille très fort, et très bien, afin d'améliorer la situation.