Mozart et Mendelssohn, la joie retrouvée...les Violons du Roy passent à l'action!

Ce 24 septembre 2020, on était parmi les premiers à pouvoir entendre les Violons du Roy à l'action et voir leur "joie retrouvée" de revenir sur scène en assistant à la générale dans le but de pouvoir vous parler de ce grand retour, tout en conservant les règles de distanciation et laissant plus de place pour les amateurs de grande musique qui ont hâte de revenir s'asseoir dans la belle salle Raoul Jobin du Palais Montcalm.

Charles Richard-HamelinOmbrage On se rend rapidement compte que derrière le spectacle il y a toute une logistique supplémentaire dû au nouveau protocole pour les allées et venues des musiciens et tant de travail pour peaufiner chacune des pièces. Ils ne se font pas prier pour débuter le premier mouvement avec "Ouverture et chaconne extraites de l’opéra Idomeneo, K. 366" de W.A. MOZART . Le tout débute en toute fébrilité et force, un retour salvateur nous montrant leur finesse d'exécution et leur puissance.

De toute beauté de revoir ces archets s'émoustiller sur ces cordes qui se languissaient dans l'attente. L'imaginaire n'a qu'à écouter ces notes pour mieux voir un monde se réveiller de sa torpeur dans laquelle il a été plongé malgré lui. Laissez-vous porter par cette poésie musicale et respirer la liberté retrouvée, par cette joie partagée de nouveau; qui se termine presqu'avec un soupir de satisfaction de se retrouver au même diapason. Fascinant de voir la perfection qui se dégage des pratiques reprenant certains passages pour mettre plus d'emphase sur des si, ré, dièse et plus pour toujours améliorer le rendu même si on trouvait déjà le produit très joli; en essayant de donner une nouvelle voix ou accent selon les instructions du maestro.

Charles Richard-HamelinOmbrage Ensuite le chef, Jean-François Rivest, dirige les musiciens dans le Concerto pour piano n° 23 en la majeur, K. 488 MOZART avec Charles Richard-Hamelin, au piano, qui égraine les notes avec une dextérité hors du commun, tout en douceur ou fougue selon le moment, tout un enchevêtrement de notes joyeuses qui montrent l'esprit du compositeur qui ressentait le bonheur au bout des doigts faisant renaître le plaisir de journées ensoleillées, la dentelle des gouttelettes qui dansent entre deux moments divins amplifiés par les musiciens des Violons du Roy. Une explosion de joie communicative qui nous fait relaxer et rêver à des jours meilleurs. Les notes naissant sous les mains expertes du pianiste apparaissent comme par magie, comme une source intarissable de mélodie.

Également la Symphonie n° 4 en la majeur, op. 90 « Italienne »F. MENDELSSOHN qui complète le programme de cette soirée particulière. Certaines musiques ont le pouvoir de nourrir nos forces intérieures. C’est le cas des œuvres de Mozart et de Mendelssohn spécialement choisies pour ces retrouvailles des Violons du Roy avec leur public, en compagnie d’artistes chevronnés qui sauront transmettre avec brio et sincérité toute la joie que peut nous apporter la musique.

Charles Richard-HamelinOmbrage Vous aurez 3 occasions d'aller au Palais Montcalm pour les entendre soit les spectacles du 25 septembre 2020 à14h et 19h30 et du 26 septembre 2020 à 14h. De plus pour ceux qui ne peuvent se déplacer ou qui n'auront pas obtenu de billets le concert du 25 septembre à 19h30 sera diffusé gratuitement en direct sur les pages Facebook et YouTube des Violons du Roy et sera également disponible en différé pendant 48 h. Cet enregistrement se veut une façon de diffuser l’art et le répertoire musical des Violons du Roy au plus grand nombre, ici et ailleurs. C'est un rendez-vous irrésistible.