Les Violons du Roy se rajeunissent en présentant: « Jonathan Cohen et l'enfance de l'art »!

Violons du Roy Ombrage Jonathan Cohen, directeur musical des Violons du Roy, nous a offert un concert tout en jeunesse à la maison de la musique de Québec. Tout en nous offrant des œuvres juvéniles de Mozart, Haydn, Mendelssohn, il nous présente une jeune soliste Anaïs Saucier-Lafond de 18 ans, qui a remporté le prix de la Fondation des Violons du Roy au Concours de musique de la Capitale en 2018.

Le programme de « Jonathan Cohen et l'enfance de l'art » présenté ce dimanche 9 juin a débuté avec le Divertimento en fa majeur de W.A. MOZART qu’il a composé à 16 ans.

Les Violons du Roy nous ont ensuite enjoués avec une deuxième œuvre du jeune prodige W.A. MOZART, le Concerto pour violon n°3 en sol majeur (2? et 3? mouvements) accompagnant la soliste Anaïs Saucier-Lafond. Anaïs joue sur un violon de Laurent Lopez, copie du Stradivarius di Barbaro 1727.

Puis ce fut la Symphonie pour cordes n°7 en ré mineur de F. mendelssohn, composée à 13 ans.

En soliste, Pascale Giguère, premier violon des Violons du Roy, nous a séduits en interprétant le Concerto pour violon n°4 en sol majeur de F.J. HAYDN qu’elle a joué magnifiquement sur le violon Carlo Ferdinando Landolfi (Milan, 1745)

La salle Raoul-Jobin du Palais Moncalm a vibré de jeunesse dans une finale avec la Symphonie des jouets de MOZART (attribué à) avec la participation des enfants des musiciens. Les musiciens des Violons du Roy ont joué de la crécelle pour les plaisirs des petits et des grands.

Tout au long du spectacle, Raphael Dubé, violoncelliste, a présenté les œuvres et leurs particularités.

Ce spectacle terminait la première saison de Jonathan Cohen à titre de directeur musical des Violons du Roy. La saison 2019-2020 nous réserve des surprises

Anaïs Saucier-Lafond - Biographie
Anaïs Saucier-LafondC’est à l’âge de cinq ans qu’Anaïs Saucier-Lafond débute ses cours de violon à l’école des Ursulines de Québec. Trois ans plus tard, elle entre au préconservatoire où elle étudie auprès de Pierre Bégin durant deux ans. À l’automne 2009, elle fait son entrée au Conservatoire de musique de Québec dans la classe de Julie Cossette où elle complète sa première année de baccalauréat en interprétation cette année en 2019.

Anaïs s’est perfectionnée dans plusieurs stages au Québec et au Canada où elle a reçu les conseils de réputés instrumentistes comme Mark Fewer, Stephen Sitarski, Mark Skazinetsky, Marie Bérard, Gregory Oh, Cho-Liang Lin, Wayne Lee, Julie Triquet et Claude Deltell. Elle a également participé à des concours comme le Concours de musique de la Capitale et le Concours de musique du Canada.

En 2017 et 2018, elle participe au programme de formation de NYO Canada (Orchestre national des jeunes du Canada), deux étés révélateurs et très enrichissants musicalement. La première année, dans le cadre de la tournée Extrémités canadiennes, ce sont douze concerts dans dix provinces et territoires différents auxquels elle aura participé. La seconde année, pour la tournée Migrations, elle s’est produite lors de huit concerts au Canada, en Allemagne et en Écosse. Sélectionnée dans l’orchestre pour une troisième fois, c’est au Canada et en Espagne qu’Anaïs ira jouer pour l’été 2019.

En remportant le prix de la Fondation des Violons du Roy au Concours de musique de la Capitale en 2018, Anaïs a reçu le privilège de jouer en tant que soliste avec cet ensemble durant leur saison 2018-2019.
Tiré du site des Violons du Roy

Pascale Giguère - Biographie Pascale Giguère Pascale Giguère est membre des Violons du Roy depuis 1995. Elle y occupe le poste de coviolon solo de 2000 à 2013 puis premier violon solo depuis 2014. Au sein de cette formation, elle s’est produite sur les plus grandes scènes du monde, notamment au Concertgebouw d’Amsterdam, au Walt Disney Concert Hall de Los Angeles, au Carnegie Hall de New York ainsi que dans de prestigieux festivals du Canada, des États-Unis et d’Europe. Elle a participé à plusieurs enregistrements de cette formation pour, entre autres, les maisons Dorian, Atma et Virgin Classics.

Au cours des dernières années, Pascale Giguère s’est produite comme soliste avec Les Violons du Roy notamment dans le Concerto pour violon no 5 de Mozart et les Quatre saisons d’Astor Piazzolla. Cette dernière œuvre a d’ailleurs été enregistrée sous étiquette Atma et a remporté un prix Juno. On a pu l’entendre également avec l’Orchestre Métropolitain du Grand Montréal, l’Orchestre symphonique de Laval et l’Orchestre des Grands Ballets Canadiens avec lequel elle s’est produite dans le Concerto en ré de Stravinski. Elle a réinterprété cette œuvre en décembre 2006 avec l’Orchestre symphonique de Québec, sous la direction de Yoav Talmi. On la retrouve aussi depuis quelques saisons comme soliste invitée au Festival international du Domaine Forget et au Parry Sound Festival.

  Pascale Giguère a étudié au Conservatoire de musique de Montréal dans la classe de Raymond Dessaints et y a obtenu des premiers prix en violon et en musique de chambre. Elle a également remporté plusieurs prix importants dont le Grand prix toute catégorie du Concours national de musique CIBC, le premier prix au Concours de l’Orchestre symphonique de Québec et le prestigieux Prix d’Europe en 1993. Ce dernier lui a permis de poursuivre ses études à l’Université de Boston auprès de Roman Totenberg, de Peter Zazovski et du Muir Quartet. Boursière de la banque d’instruments du Conseil des Arts du Canada, Pascale Giguère a joué sur le violon Bell Giovanni Tononi 1700 de 2006 à 2008 et joue présentement sur le violon Carlo Ferdinando Landolfi (Milan, 1745) acquis et généreusement prêté par madame Marthe Bourgeois.
Tiré du site des Violons du Roy

France Vallée, collaboratrice de Média des 2 Rives