Festival d'Opéra de Québec – Viennoiseries musicales III à guichet fermé!

Pour terminer sa saison 2019, le Festival d'Opéra de Québec nous a transporté dans l'enceinte de la Cathédrale Holy Trinity ce dimanche 4 août 2019 pour nous délecter de "Viennoiseries musicales III" et en arrivant on constate à quel point ce style de programme attire les gens car c'était complet déjà depuis un bon moment. On le sait à chaque année on s'amuse bien avec la mise en scène et les commentaires de Bertrand Alain qui nous présente chacun des numéros avec une note humoristique.

Festival d'Opéra de Québec Ombrage Cette année son thème étant les fleurs et il offre sa première rose blanche à l'Auberge du cheval blanc, symbole de pureté et de charme pour ces refrains éternels. Les artistes qui sont là pour nous charmer sont: AUDREY LAROZE-ZICAT (soprano), MARIE-CLAIRE FAFARD-BLAIS (soprano), JESSICA LATOUCHE (soprano), LYSIANNE TREMBLAY (Mezzo-soprano), KEVEN GEDDES (Ténor), HUGO LAPORTE (Baryton), GUY LESSARD (Ténor) avec Anne-Marie Bernard au Piano et Jean-François Gagné aux arrangements et violon.

Festival d'Opéra de Québec Ombrage Dès les premières notes on se laisse transporter dans la belle époque de l’opérette viennoise! Tempêtes et Passions nous aide à redécouvrir ces airs accrocheurs le temps d’un après-midi festif. Au programme les festivaliers ont pu découvrir, ou redécouvrir, la musique de La veuve joyeuse (Lehár) et de L’auberge du cheval blanc (Benatzky), ainsi que des oeuvres de Bajadère, Boccacio, Princesse Czardas, Obersteiger, Vénus en soie et L’oiseleur. Un spectacle enlevant, rempli d’humour et de rebondissements.

Festival d'Opéra de Québec Ombrage Les quatre chansons de l'Auberge du cheval blanc nous ont permis de constater la beauté, la justesse et la magnificence des voix qui nous présentent avec une diction impeccable ces chants de "L'auberge du cheval blanc", "Mon chant d'amour est une valse", "Pour être un jour aimé de toi", "Au joyeux tyrol" sur lesquels on a envie de se joindre à la danse en particulier à Marie-Claire et Keven lors d'un numéro où il lui déclare son amour. Ce sont les seules chansons en français mais sans importance au final car toutes les pièces nous ont charmé par leur beauté vocale et musicale ainsi que par leur jeu d'acteur, leurs visages traduisant tellement bien le sentiment représenté par la pièce chantée.

Festival d'Opéra de Québec Ombrage La rose rouge pour "Boccacio" pour sa passion traduite par le duo Audrey et Lysianne dont les mimiques ont complété ce tableau humoristique de séduction. Pour "Vénus en soie" la voix d'Audrey se fait aguicheuse puis pressante pour que se réalise sa prière au son d'un violon ensorceleur qui reprendra du service à quelques reprises en particulier lorsque Keven lui chante "Joue tzigane" tout simplement merveilleux. Dans la Bayadère, les trois chanteurs nous montrent sans conteste leurs talenets d'acteurs et Lysianne Tremblay est la reine des deux numéros par ses mimiques, elle est flamboyante.

Festival d'Opéra de Québec Ombrage Pendant la pause, les fins palais pouvaient également se régaler de succulents desserts autrichiens, en vente sur place au prix de 5 $. On pouvait entendre comment les gens étaient impressionnés par la puissance de ces voix séduisantes qui nous amènent dans un monde magique. En seconde partie on se laisse encore aller au plaisir de les écouter et regarder leurs visages heureux ou amusés lors de pièces tirées du Marchand d'oiseau, du contremaître et de la Veuve joyeuse.

Festival d'Opéra de Québec Ombrage Chantant à proximité du public on a parfois l'impression de faire partie de la troupe que l'on retrouve en avant-scène ou en choeur que l'on passe chez Maxime ou que l'on soit à une fête organisée par la Veuve joyeuse. Tout un programme qui nous a permis de nous évader dans ces mondes imaginaires d'une pure beauté musicale et vocale et qui a donné un sourire à tout le monde pendant les presque 2heures passées en leur compagnie dans cette enceinte magique de la Cathédrale Holy Trinity.