TOCADÉO présente leur spectacle de Noël à Montmagny


C’est à la Salle Edwin-Bélanger du 141 boul. Taché Est, à Montmagny que le groupe TOCADÉO est venu présenté leur spectacle de Noël le 4 décembre 2014, pour le plus grand plaisir des fans venus à leur rencontre et qui ont rempli la salle à craquer. Débutant par une nomenclature de souvenirs reliés à Noël par chacun des interprètes, on embarque immédiatement dans nos propres souvenirs qui rejoignent souvent les leurs. Ils entrent sur scène comme si c’était de la visite qui arrivait chez nous pour un méchant party de Noël.

Ils débutent par un « Adeste Fideles » qui nous met dans l’atmosphère désirée puis nous sommes amenés dans la plus belle nuit du monde « C’est la nuit de Noël » que l’on ne peut s’empêcher de fredonner avec eux. Ils nous souhaite bienvenue dans leur party des fêtes et réitèrent qu’ils sont contents d’être de retour ici à Montmagny pour une seconde fois et sûrement pas la dernière. Tout comme ils le demandent, on se laisse bercer par la nostalgie et la magie des souvenirs qui remontent en surface.

Tocadeo « Noël c’est l’amour » avec la douce musique du violon nous rappelle le bon temps, la famille, les chats qui s’amusent avec les boules de Noël, les cadeaux et encore plus. Leurs visages expressifs décrivent encore mieux les pièces interprétées et leurs interventions individuelles pour nous présenter leur chanson parfaite de Noël sont de pures perles et font bien rire les gens. On sent l’amour et l’appréciation de l’un à l’autre passer entre les chanteurs et le public.

Pour René Lajoie c’est « Joyeux Noël » et le plaisir d’être autour du sapin; Patrick Olafson, repense à ses grands-parents, les beignes de sa grand-mère et les histoires de son grand-père puis nous chante sa plus belle chanson de Noël « Have yourself a merry little christmas » avec une complicité particulière avec de Marc-André Cuierrier, pianiste et directeur musical.

Un des moments forts de la soirée c’est la présentation de « l’Ave Maria » de Schubert où les 4 voix créent des harmonies superbes et ou répondent au diapason le piano et la complainte du violon reflétant la prière chantée sous l’éclairage des chandelles de la nuit, se terminant sous les bravos retentissants dans la salle. Souvenir des Classels, « le sentier de neige » nous garde sous le charme qu’ils dégagent suivi d’un magistral « Sainte Nuit » avec des portions où leurs voix devient la musique.

Les accents magiques de l’archet de Nathalie Bonin touchent notre corde sensible tout au long du spectacle mais prend encore plus de vibrato lors de « Amazing Grace » donnant une âme particulière à cette pièce mythique, tout comme « L’ll be home for Christmas » un peu plus jazzé. Noël c’est aussi l’enfance, les glissades en traîneaux et cela donne lieu à un medley de Noël délicieux, amusant ou plusieurs succès s’enfilent sur une brochette de plaisirs partant « Au royaume du bonhomme hiver » en passant par « Petit papa Noêl », « Sleigh Ride » et « Jingle Bells » entre autres…un super mélange offert par des lutins malins…une première heure de souvenirs enrubanés.

Au retour on a quelques succès incontournables comme « L’hymne à l’amour » qui se retrouve sur leur 4e album « Ils chantent elles » rempli de succès chantées par des femmes. On revient immédiatement au temps des fêtes, aux carollers; quand partir vers la parenté c’était plaisant, particulièrement si ton père était responsable de la musique pour le party pour Benoît Miron qui nous interprète sa chanson de Noël « Père Noël arrive ce soir ». Tandis que pour Dany Laliberté, c’est l’art du dépouillement de l’arbre de Noël qui importe et lui rappelle comment la vie est belle « What a wonderful world ».

Tocadeo Ils nous présentent ensuite leur création de « L’Ave Maria de Tocadéo » qui a donné lieu a une ovation monstre où tout le monde s’est levé dès la dernière note. La puissance et la douceur de leur voix se reflètent dans « Ma liste de Noël » puis « Noël Blanc » qui est la vraie chanson de Noël pendant laquelle ils nous serénadent en se promenant dans la foule pour remercier les gens d’être là. Ils nous présentent également « L’étoile de Noël » avant de passer au bilan que cette période amène en nous faisant penser à ceux qui ne sont plus là et pour lesquels ils entonnent un « Alleluia » vraiment grandiose.

Pour alléger le tout, on a droit au mon oncle saoul qui amène cette portion style comédie musicale avec un « Mexico » des plus hilarants mais à point comme tout leur programme. Terminant avec la messe de minuit et le « Minuit chrétien » qui nous rappelle nos origines avant de passer au rappel et la période du Jour de l’An et des rigodons endiablés/ chansons à répondre de Montmagny à St-Dilon donnant le goût à tous de danser, chanter et d’aller préparer leur réveillon pour créer d’autres souvenirs qui viendront nous réchauffer le cœur comme ce soir.

Média des 2 rives.com, votre source d'information sur ce qui se passe des deux côtés du fleuve soit Lévis et Québec