TOCADÉO – LA TOURNÉE AU NOM DES HOMMES

C’est ce 15 février 2014 que la tournée de TOCADÉO « Au nom des hommes » s’est arrêtée à la salle Edwin-Bélanger de Montmagny et c’est un-vrai cadeau de St-Valentin qu’ils nous ont offert pendant plus de 2h10 de spectacle très enlevant avec des pièces provenant de leur DVD ainsi que d’autres qui avaient une signification particulière pour eux ou qui se mariaient bien au thème choisi.

Après les tests de son nous avons eu le plaisir de rencontrer ces 4 gars forts sympathiques pour en savoir un peu plus sur leur parcours qui individuellement était déjà chargé mais qui a changé du tout au tout lorsque pour remplir un contrat pour un quatuor Dany Laliberté, René Lajoie et Benoît Miron (qui se connaissaient déjà ayant partagé la scène de Don Juan) ont demandé à Patrick Olafson de se joindre à eux pour cette soirée mémorable et participer à l’aventure TOCADÉO.

Tocadéo 15 Février 2014
Ils se sont produits au Québec, Nouveau-Brunswick, France et Roumanie ces 5 dernières années, ont produit 3 albums (Tocadéo, Tocadéo Noël, Au nom des hommes) et leur fan club ne cesse d’augmenter. Du Théâtre Grenada à Sherbrooke en passant par la Place des Arts (endroit qui revêt un caractère spécial pour eux) et une pléiade de salles le long de leur route, ils ont la chance de jouer devant des salles pleines et comblées de gens heureux de les entendre. D’ailleurs au Nouveau-Brunswick, à la salle « Monument Lefebvre » ils détiennent le record du plus haut nombre de spectacles faits par un seul groupe, soit 7 fois et c’est toujours la fête à chaque fois, comme s’ils avaient été adoptés par cette ville.

Qu’ils chantent en Amérique du Nord ou en Europe, ils conservent majoritairement le même répertoire, la musique étant un langage universel, ils doivent seulement faire quelques ajustements aux expressions utilisées et à l’occasion ils font de belles surprises à leur auditoire, comme en Roumanie où ils ont décidé d’apprendre une chanson roumaine qui a gagné le cœur de leurs spectateurs. D’autres beaux souvenirs, lorsqu’à Laval pendant les folies chantantes, 400 choristes ont chanté deux de leurs chansons…tout un choix d’harmonies s’ajoutant aux leurs.

Ils apprécient chaque moment de leur carrière et dernièrement ils ont eu le privilège de faire une croisière francophone remplie de fans venus passer 10 jours avec eux dans l’est des Caraïbes et les entendre performer pour eux…quelle corvée ! Lorsqu’on entend avec quelle passion, chaleur et plaisir ils se donnent, ce n’est guère surprenant que les salles soient pleines à chacun de leurs passages et ce soir à la Salle Edwin-Bélanger cela ne fait pas exception, les 557 places avaient trouvé preneur.

Tocadéo 15 Février 2014 à Montmagny
Après leur cri de ralliement habituel en arrière scène pour mieux partager leur énergie, c’est le lever du rideau avec la musique lancinante du violon de Nathalie Bonin qui touche immédiatement notre corde sensible et de Marc-André Cuierrier, pianiste et directeur musical qui a réussi un exploit de coordonner tout ce programme rempli de pures perles qui ont égayées notre soirée.

Dès les premières notes, leurs harmonies trouvent résonance et comblent nos attentes et plus encore. On entend partout dans la salle des « ho » de satisfaction par des gens surpris de la qualité du choix des pièces telles que : « La quête », « Ave Maria », « Au nom des hommes » écrite par Mario Pelchat, « The rose », « Always on my mind », « L’effet Papillon », « My way », « Alleluia », « Ne me quitte pas » et un medley qui bouge en première partie nous rappelant la belle époque des années 70-80 en particulier nous montrant également leur versatilité, leur côté un peu plus fou avec des mouvements comme les groupes de Motown savaient si bien le faire et le tout en français, anglais et italien.

Après une courte pause, on repart pour notre deuxième partie du voyage qui nous amènera à Mexico et nous apprendra les étapes de l’amour dans un medley époustouflant d’environ 20 morceaux mis bout-à bout dans une séquence et des mouvements qui nous rappellent que leur passage dans les comédies musicales est encore ancré en chacun d’eux faisant bien rire; leur plaisir fou est communicatif et leurs fans savourent ces passages comme du bonbon.

D’autres classiques tels que « I will always love you », « L’amour existe encore », « Unchained Melody », « Un peu plus haut» trouvent leur public en leur décochant une flèche au cœur. Avec « Nessun Dorma » la ronde des ovations debout venait de commencer et ce jusqu’à la fin…chacun des numéros a un effet spectaculaire particulièrement lorsque les 4 chanteurs se promènent dans la salle pour sérénader leurs auditrices qui sont comblées.

Tocadéo salle Edwin-Bélanger 15 Février 2014
On apprécie leurs côtés pince-sans-rire dans leur version de « Mexico » servie dans une comédie hilarante, où on voit qu’ils ne se prennent pas au sérieux et qu’ils ont vraiment du plaisir à chanter ensemble et à faire rire leur public. Ils sont des animateurs hors-pair car ils enchaînent chacun des numéros avec humour, franchise, légèreté et une camaraderie évidente.

Après une multitude d’ovations, c’est le rappel final éclatant, avec des pièces mythiques comme « Mr Sandman », « Duke of Earl », « Dont be cruel », « Dream », « Only you », « Ton amour a changé ma vie » - un numéro rempli d’énergie, de vitalité, de rire, de pur bonheur dégagé par cette dynamo appelé « Tocadéo »…. Un spectacle à ne pas manquer si vous avez la chance d’aller apprécier ce phénomène.

Média des 2 rives.com, votre source d'information sur ce qui se passe des deux côtés du fleuve soit Lévis et Québec