TOCADÉO – MEILLEURS VOEUX 2016 tout un spectacle magique

On sentait déjà la fébrilité des spectateurs venus à la rencontre de TOCADÉO ce dimanche 11 décembre 2016 à la salle Edwin Bélanger de Montmagny pour leur nouveau spectacle de Noël « Meilleurs vœux ». Nouveau décor, nouveau programme mais comme toujours une salle pleine à craquer de fans ravis de les entendre chanter « The first Noël » toujours avec leurs voix magnifiques harmonisées à la perfection. Une chanson et on sent déjà la magie de Noël qui opère… tout un cadeau qu’ils nous offrent.

Tocadéo - Meilleurs Voeux René, Patrick, Dany et Benoît toujours joyeux nous parlent de « Meilleurs vœux » leur dernier album crée en plein été mais qui a donné un résultat enchanteur, brillant comme la première neige. Ils communiquent aisément leur bonheur qui devient contagieux au fur et à mesure que les chansons arrivent que ce soit « C’est l’hiver », ou « Blue Christmas » (que l’on retrouve sur l’album) ils sont accompagnés merveilleusement par deux musiciens de talent comme toujours et qui donnent la couleur de fond du spectacle soit Nathalie Bonin au violon et Marc-André Cuierrier au piano/direction musicale.

Tirée de leur 1er album de Noël, une chanson originale composée pour eux en 2013 « L’étoile de Noël » met en valeur la puissance de chacun dans un savoureux mélange livré avec style. Ils nous servent même un peu de Motown dans leur version de « Père Noël arrive ce soir » montrant encore plus de versatilité avec les doo wap tout en décorant la cheminée de lumières, guirlandes et cadeaux. On a également un bout de tradition anglophone avec les« sweet silver bells –Carol of the bells» que l’on chante devant les portes de maisons en maisons, donnant lieu à d’autres belles harmonies, ce qui est l’une de leurs forces d’ailleurs.

Tocadéo - Meilleurs Voeux Un autre moment magique, leur interprétation de l’ « Ave Maria » de Tocadéo, sublime sous une lumière feutrée et le feu de bois dans la cheminée, permettant un certain recueillement; leurs voix s’élèvent en une prière fervente qui nous touche en plein cœur. Lorsque Marc-André joue quelques notes d’une chanson reconnaissable des chipmunks, Benoît est excité mais on lui rappelle que l’on doit être sage et patient à Noël. Ils nous parle des traditions dans leurs familles qui ne changent pas ou presque, ce qui les amènent à des vœux de paix si bien traduit avec « Sainte Nuit » en solo par Dany en y ajoutant une dimension plus avec le violon magique et l’arrivée des trois autres membres du groupe qui viennent ajouter la version chorale, comme si on était à la messe de minuit.

Tocadéo - Meilleurs Voeux On a même droit à une chaise musicale du temps des fêtes dirigée par Marc-André au piano qui donne lieu à un changement de costume pour ce medley des fêtes en tox de flanelle allant du « Père Noël ct’un québécois » à « C’est Noël car il neige dans ma tête » qu’ils virent tout à coup en western, danse en ligne incluse, pour ramener le tout en « temps d’une dinde » franchement drôle. Tout un party que l’on voudrait tous avoir chez nous; très dynamique et très apprécié par le public qui rit et swing sur leurs bancs. Ils y ajoutent un moment particulier rempli de nostalgie nous permettant de penser aux bons moments vécus avec ceux que l’on aime mais qui ne sont plus là, « un requiem/Agnus Dei » très émouvant, qui fait réfléchir, numéro qui a été ovationné avant de terminer la première partie avec un traditionnel « God rest ye merry gentlemen ».

Tocadéo - Meilleurs Voeux On revient avec « La plus belle nuit du monde » débutant comme s’ils étaient des fantômes givrés derrière les fenêtres d’un décor majestueux fabriqué avec soin par René Lajoie qui a créé un intérieur de maison idyllique où il fait bon souligner la fête de Noël. Ils reprennent la composition de 1964 d’un succès québécois original pour Noël soit « Le sentier de neige » que tous chantent en groupe. Ils passent en revue les listes de cadeaux tirées des catalogues lorsqu’ils étaient petits garçons ce qui donnent de drôles de petits moments avant « Petit papa Noël » aux effluves humoristiques tout comme « Santa baby ».

René fait des confidences sur ses souvenirs d’enfance et nous chante « Please come home for Christmas »; il descend même danser avec une dame de la salle qui était bien contente. Les autres ne sont pas en restent car ils ont l’occasion de leur donner la main lorsque Tocadéo passe à travers les allées en chantant et souhaitant un « Noël blanc » à leurs fans. Sous un éclairage de chandelles nous avons droit à un magistral « Amazing Grace » qui nous bouleverse et nous fait remercier Dieu de ce que l’on a. Et enfin, on a droit au moment tant attendu par Benoît (depuis 5 ans) le fameux « Hula-Hoop » des chipmunks qui nous a montré leur côté garnement et amusant avant de continuer avec un « Vive le vent » très rythmé .

Tocadéo - Meilleurs Voeux Après un déballage de bas de Noël, pendant lequel une dame de 88 ans a reçu le dernier album de Noël de Tocadéo en cadeau, on a droit à « La chanson de Noël » et les remerciements du groupe pour tout l’amour qu’ils reçoivent du public, du plaisir qu’on leur donne et un gros merci de leur avoir fait de la place pour les recevoir chez nous; ils se sentent vraiment en famille à Montmagny. «Un « minuit chrétien » magistral a donné lieu à une longue ovation et en finale, un rappel très généreux, qui nous rappelle que c’est le party du Jour de l’An qui commence avec le violon de Nathalie qui est en feu car elle joue de plus en plus vite sous l’encouragement du public qui tape des mains et ils nous montrent que « C’est comme ça que ça se passe dans le temps des fêtes » set carré inclus et chanson à répondre en supplément. Tout un spectacle grandiose et toute une façon de traduire leur « Meilleurs Vœux ».