Les Studebakers ont foulé les planches de la scène du Centre d’art La Chapelle

LES STUDEBAKERS…AU CENTRE D’ART LACHAPELLE
C’est ce samedi 29 mars 2014 que les Studebakers ont foulé les planches de la scène du Centre d’art La Chapelle pour réchauffer leur public et leur donner un goût de printemps tant attendu. Dès le départ l’intégration de l’écran qui offre un visuel appuyant merveilleusement leur prestation ainsi que la voix de fond omniprésente sont très effectives et nous font entrer immédiatement dans le vif du sujet.

Débutant par un medley très entraînant sur « Grease », ils nous mettent immédiatement dans le « mood » de la soirée qui nous fera revivre les plus grands succès des années 50, 60 et 70 tout en voyageant dans le temps de notre jeunesse pour y retrouver l’énergie de nos 15 ans, chanter à tue-tête les paroles qui nous remontent à l’esprit dès la première note et à l’occasion danser si l’envie nous en prend.

Studebakers Les multiples changements de costumes apportent également un plus à cette prestation déjà colorée du groupe qui s’amuse tout autant que nous. Les crooners des années 50 et 60 nous amènent « Only You » des Platters avec la chorale des spectateurs qui se rappellent encore des paroles, des émotions des premiers slows et qui chantent pour Christian qui leur demande de faire les chœurs. « Stand by me » très “saxy” nous donne le goût de danser avec ces collégiens et leurs vestons sportifs.

Ils enfilent les plus grands succès « Diana », « Great balls of fire », « Pretty Woman », « Crocodile rock », « Lucille », « She’s a lady » et plus encore, une fusillade de souvenirs tous aussi vibrants et à bien y regarder les gens autour rajeunissent et s’amusent ferme au contact de ces « chansons démoniaques de l’époque ». Les costumes utilisés appuient encore plus l’illusion et font rire la salle et les super harmonies vocales complètent le tout. Les 4 musiciens sont tellement habiles et versatiles qu’on dirait presque parfois que ce sont des pieuvres musicales qui accomplissent l’impossible.

Studebakers L’équipe 75 des Studebakers (comme indiqué sur leur jacket) sait comment faire bouger les gens et avec les deux danseuses de Toupie Danse donnent le ton et les mouvements des danses du temps.

La portion K-tel « jeunesse d’aujourd’hui » avec leurs vestons bleu poudre et leurs danseuses à gogo a vraiment plu avec le yaya, le ska, le splish splash avec César, Joël Denis, Tony Roman, les Baronets ainsi que les multiples artistes de cette belle période, même Jenny Rock avec des couettes roses et un grand sourire.

Studebakers à la Chapelle La portion « Beatles » puis celle d’a capella à électrique pour « California dreams » nous montrent également leur versatilité, leur amour de la musique et le plaisir de partager cette musique exceptionnelle. Pour moi, la période Disco est une « célébration » sans pareille avec les cheveux tête-boule , casquette brillantes, grosse lunettes, habits lustrés avec une musique à fond de train transformant le Centre d’art La Chapelle en Studio 54 où s’aventure Michael Jackson au passage nous apportant un « Good time » incroyable rechargeant notre batterie instantanément. « The love boat » nous amène les Archies, Beach Boys, Compagnie Créole pour terminer par “Footloose” et le bon vieux temps du Rock’n Roll faisant criez, chantez et danser tout ce beau monde jusqu’à la dernière note.

Média des 2 rives.com, votre source d'information sur ce qui se passe des deux côtés du fleuve soit Lévis et Québec