STEEVE DIAMOND, un diamant brillant de milles feux à la Chapelle!

Après avoir passé cinq ans en Europe, Steeve Diamond est de retour chez nous le 4 août 2017 pour nous présenter un spectacle diversifié et totalement rempli de surprises et d’humour. On débute la soirée avec le bulletin de nouvelles présenté par Yvon Deschamps appuyé de réflexions de Pierre Légaré avant de faire une petite chanson de Cats Stevens qui nous montre à quel point il maîtrise ses cordes vocales les modulant tant en imitation qu’en chanson.

Steeve Diamond Les spectateurs avaient soif de son style énergique et ont été ravis du déroulement de son show. La portion imitation d’humoristes enfilant des rôles différents de celui actuel a vraiment fait rire les gens qui n’avaient pas de misère à « voir » ce que Steeve avait imaginé comme Mike Ward en éducation sexuel ou Peter Mc Leod en animateur de la Poule aux Œufs d’or entre autres. Les chansons entrecoupent les portions parlées et à chaque fois la voix et la gestuelle sont frappantes, on retrouve aisément le visage de l’interprète choisie que ce soit Tina Turner, Éric Lapointe ou Johnny Holiday plus vibrants que nature.

Steeve Diamond Penser à un GPS fait par Maxim Martin, un Stéphane Rousseau infirmier et aux conseils de divers humoristes quand il s’agit d’adoption, tout un mélange explosif. De plus avec la qualité des éclairages, les portions chantées sont encore plus dynamique car ils sont savamment dosés . Certains souvenirs servent de déclencheur pour nous présenter un chanteur ou un autre dont entre autres U2 et la chanson « One » offerte en mars 2016 après un attentat en Belgique dans un café où il s’était arrêté exactement 24h plus tôt; cela donne à réfléchir et ajoute à l’intensité du moment.

Steeve Diamond Certains incontournables comme Ginette Reno, Jean-Pierre Ferland, Marc Hervieux, Pavarotti sont toujours là mais avec une saveur nouvelle, de nouvelles interactions. La section vedettes du rock’n roll se joint au programme que ce soit Steven Tyler, Ozzy Osbourne, Alice Cooper, Scorpions qui nous amènent tous à la pause. Au retour les années 80, 90 et 2000 font pointer divers chanteurs et des medleys savoureux allant de Bon Jovi en passant par le Boss, Gun’n roses et plus encore. Sans oublier un hommage à quelques grands disparus dont une portion vraiment superbe combinant Joe Cocker et Pavarotti.

Quant au rappel, avec trois vedettes pour une chanson on se rend encore plus compte que quand on va voir Steeve Diamond on assiste à un spectacle de variété rempli d’une multitude d’artistes sans avoir à changer de salle ou payer des prix de fou pour tous les entendre…tout un mélange éclatant qui a soulevé les fans au Centre d’art La Chapelle, un beau retour à la maison.