LECTURE PLAISIR PARTAGÉ – avec Simon Rousseau et les Pages perdues de Kells

Avec Simon Rousseau et son ouvrage « Les Pages perdues de Kells », nous sommes dans un roman épique qui nous entraîne dans un tourbillon d’énigmes et de complots qui vous fera voyager du Québec au Royaume-Uni. Déjà au départ, le fait que Pierre Lemire, criminologue à l’Université Laval parte en « vacances » sans vraiment avertir sa sœur Rose ou ses collègues de bureau sortait de l’ordinaire mais partir avec Oswald Taylor, un excentrique aux manières peu conventionnelles qu’il ne connaissait pas, ne lui ressemblait pas du tout.

Lorsqu’il s’agit de disparition mystérieuse et de plus lorsque que cinq éminents experts en langues anciennes et en sciences religieuses sont enlevés, cela donne lieu à des merveilleuses histoires basées sur des recherches et une enquête plutôt spéciale de la part d’Oswald Taylor qui est habitué à voir la vie à sa manière. Parallèlement à ces enlèvements, la cloche d’Armagh, artefact ayant autrefois appartenu au saint Patrick, est dérobée au musée national de Dublin.

Coïncidence ou indice crucial nul ne le sait au départ mais les deux associés découvrent l’objectif des ravisseurs soit retrouver la couverture et les pages perdues du manuscrit le plus précieux du monde occidental, le livre de Kells. Sa relation avec sa sœur Rose sera pour le moins perturbée tout comme sa vie en général et on peut dire que la manière qu’Oswald a de demander de l’aide à de quoi à faire réfléchir avant de répondre par l’affirmative.

Lui qui voulait se changer les idées, il est servi en suivant ce gentleman dans ses péripéties qui vous tiennent en haleine. A vrai dire, une fois commencé, il est difficile d’arrêter de lire car une énigme en attire une autre et certaines révélations menant à la piste d’un coffret presque magique et des pages perdues depuis des siècles du Livre de Kells nous gardent en éveil et on a hâte de voir comment se déroulera la suite du roman.

Quel est le lien qui relie les experts, les enquêteurs et quel chemin à parcourir pour connaître la vérité, la vraie ou celle que l’on voudrait vous faire croire. Jusqu’où certains membres d’une certaine confrérie seront-ils prêts à aller pour conserver leurs secrets et le contrôle? Un séjour à Castle Combe sera assurément vous séduire . Et si l’aventure vous a plu alors « Les sacrifiés inconnus » du même auteur saura vous séduire.

Éditions ADA – Les pages perdues de Kells – roman de 340 pages - 2016

Salon Livre de Québec
Collège de Lévis