SATURDAY NIGHT FEVER…La fièvre s’empare du Capitole de Québec!

Soir de première médiatique pour le retour de « Saturday Night Fever- La fièvre du samedi soir », présenté par Le Capitole et Gestev en accord avec SNF Productions pour une seconde année et pour la majorité des gens c’est aussi réouverture du Capitole de Québec en ce 28 juin 2018 où ils reviennent pour la première fois depuis la fermeture pour rénovation. On voit que les travaux ne sont pas terminés et que le Ristorante Il Teatro sera spectaculaire avec le double de places en ayant maintenant deux étages et une vision sans pareille sur Québec, les fortifications et Place d’Youvillle.

« Saturday Night Fever- La fièvre du samedi soir »Ombrage Saturday Night Fever est un spectacle-événement hors du commun qui a séduit la critique et impressionné près de 85 000 spectateurs, entre autres par ses numéros de danse d’envergure et par ses effets spéciaux à la fine pointe de la technologie. C’est le populaire danseur et chorégraphe Nico Archambault qui incarne sur scène Tony Manero, le personnage mythique que John Travolta avait fait naître au cinéma dans le film culte du même nom, qui avait marqué toute une génération en 1977

« Saturday Night Fever- La fièvre du samedi soir »Ombrage Peu importe que ce soit votre première visite ou non, les gens ont hâte que le spectacle commence et la musique disco en arrière-plan les met déjà dans l’ambiance surtout lorsque l’on voit le décompte disco de 5 minutes avant le lever du rideau. Aimez-vous les histoires ? Vous entendrez Monty le DJ vous racontez celle de Tony Manero ; les décors inventifs, imposants et en mouvance vous amèneront en un instant au vif du sujet passant de la ville, au travail, à la maison, à la discothèque en un temps record.

« Saturday Night Fever- La fièvre du samedi soir »Ombrage Pour Tony le futur c’est en fin de semaine, alors la balance de la semaine il rêve de la danse et se pratique le plus souvent possible ce qui donne de beaux moments de danse et c’est musicalement rempli de succès qui nous ramènent en 1977.

« Saturday Night Fever- La fièvre du samedi soir »Ombrage Le destin de Tony semble tout tracé jusqu’à sa rencontre avec l’énigmatique Stéphanie Mangano qui l’intrigue, le séduit et participera avec lui à un concours de danse. Le plancher de danse de la discothèque et du studio de danse tournant nous donne la possibilité de voir la troupe sous tous ses angles et de participer à l’action . Les projections vidéo apportent énormément à la production et les vidéos avec Remy Girard et Pierrette Robitaille en tant que parents de Tony sont comme des perles dispersées offrant un vent de fraîcheur dans cette atmosphère réchauffée par le tempo de la danse.

« Saturday Night Fever- La fièvre du samedi soir »Ombrage « Stayin’alive », « You should be dancing », « Night Fever », « If i can’t have you », « More than a woman », « Disco inferno », « Immortality », « Boogie Shoes » et plus encore, nous transportent dans ce monde disco qui nous est si cher et bien chantées par Nevedya, David Latulippe et parfois Gwendal Marimoutou (Monty le DJ) . Les boules disco parsemées aux balcons, au plafond et sur scène nous rendent fiévreux en éclairant les fans de 7 à 87 ans qui ont remplis la salle en venant se divertir, pour certains rajeunir et pour tous se défouler en particulier lors des moments où on est invité à danser avec eux.

« Saturday Night Fever- La fièvre du samedi soir »Ombrage L’histoire en est une que l’on connaît mais la façon de nous la faire vivre est brillante tout comme les costumes, les décors et les danseurs qui font partis de cette distribution colossale qui en met plein la vue. Du début à la fin on est séduit par ce spectacle à grand déploiement qui nous fait voyager dans le temps, nous rappelle nos amours, notre jeunesse et qui est tout à fait flamboyant.

« Saturday Night Fever- La fièvre du samedi soir »Ombrage « Saturday Night Fever » est un incontournable de l’été 2018 et fera revivre de belles émotions à nouveau pour tous et pour plusieurs ce sera une deuxième et troisième fois étant atteint irrémédiablement de la Fièvre du Samedi Soir.