UN PIED DANS LA BOUCHE au Nouveau Théâtre de l’Ile d’Orléans!

Nous avons été chanceux d’assister à la première (mondiale, rien de moins!) de la nouvelle comédie « Un pied dans la bouche » qui a eu lieu le 24 juin 2017 au Nouveau Théâtre de l’Ile d’Orléans! Toute l’équipe était impatiente de rencontrer les gens présents lors de cette soirée spéciale pour nous présenter cette folle histoire de fausse grossesse et de relations mères-filles dysfonctionnelles. Encore cette année, le texte est signé par Claude Montminy, l’auteur de Bébé à bord, Voleurs d’occasion et Maestro et qui nous offre toujours des textes si bien ficelés et qui vous déride en moins de deux avec une mise en scène de Carol Cassitat.

Un pied dans la bouche Bien que l’histoire s’articule autour de la mort imminente d’une grand-mère (Caroline Stephenson) que l’on croyait presque éternelle mais qui se voit bernée par sa petite-fille (Frédérique Bradet) qui lui fait un pieux mensonge avant sa mort, car, elle avait toujours voulu qu’elle ait un bébé avant qu’elle ne parte pour un monde meilleur. Sauf que miracle, il s’avère que ce mensonge donne un second souffle de vie à grand-maman qui veut pouvoir bercer ce petit poupon d’amour. Quel pétrin et comment va-t-elle s’en sortir.

Isabelle étant conseillère d’un ministre est habitué à tourner la vérité à son avantage ou à celui de son patron mais cette fois c’est elle qui est prise la main dans le sac. Après cette invention elle doit assimiler son mensonge ayant peur que la vérité ne tue pour de vrai sa grand-mère, mais à quel prix. Et garder le secret dans son monde de travail versus sa vie privée n’est pas vraiment facile et donne lieu à une série de quiproquos et de savants jeux de mots. On peut dire que les acteurs ont vraiment le sens de la répartie et sont vraiment dans la peau de leurs personnages.

Un pied dans la bouche Que ce soit le stagiaire et ami François (Maxime Beauregard-Martin) qui ouvre de multiples possibilités qu’Isabelle n’a pu prévoir et qui charme l’assistance en moins de deux, le ministre (Pierre-Yves Carbonneau) qui tient trop à son attachée de presse ou le médecin dépressif (Sébastien Dorval) qui vient en aide à la grand-mère Thérèse qui n’en manque pas une, chacun des intervenants de la pièce sont de vrais bijoux. Ils sont naturels , attachants et nous amènent dans leurs aventures à une vitesse folle car en leur compagnie le temps passe si vite.

On rit du manque de tact de Thérèse, de l’empressement de François qui en met plus qu’on en demande, des réactions du docteur Truchon, du manque de finesse du ministre et de l’impatience d’Isabelle qui est pris au piège. Mais ce sont les répliques succulentes qui leurs sont offertes qui enrobent le tout d’une aura spéciale qui vous fera rire pendant plus de 1h45 . Avant la présentation et pendant la pause vous pourrez profiter de la terrasse pour vous désaltérer et regarder la beauté du paysage.

Un pied dans la bouche Facile d’accès le Nouveau Théâtre de l’Île d’Orléans se trouve à St-Pierre de l’Île d’Orléans, soit environ 5 minutes après la sortie du pont en tournant à gauche, soit au 1721 Chemin royal. Vous pourrez donc réserver vos billets au 418-828-0967 entre le 24 juin jusqu’au 3 septembre 2017 à 20h30 du mardi au samedi –vérifiez l’horaire sur leur site (nouveautheatredelile.com ) et vous pourrez même acheter vos billets en ligne pour voir LA meilleure pièce de théâtre de l’été 2017 sans aucun doute.