EDDY ROY des Bel-Air, SIMON des Lutins et PETER GUNN 6 octobre 2019!

Ce dimanche 6 octobre dès 14h, la machine à remonter le temps s'est mise en marche au contact des invités à la Chapelle (620 ave Plante, Québec) débutant par le groupe de Peter Gunn qui joue de la musique des années 60-70 en particulier et qui ont débuté par un hommage Renée Martel avec comme interprète Sindy Moore (qui était une des back-vocal de Renée) et qui nous remercie d'être dans son histoire aujourd'hui et de chanter avec elle ses plus grands succès en passant par "Liverpool" qui a soutiré des soupirs de satisfaction suivi du "Bateau du bonheur", Johnny Angel", Si on pouvait recommencer" jusqu'à un "Amour qui ne veux pas mourir". Les gens ont été agréablement surpris d'avoir pu participer à cet hommage en chantant avec Sindy.

Sindy Moore Ombrage Simon Brouillard nous arrive en pleine forme, toujours aussi énergique y allant de quelques pas de danse lorsqu'il marche de long en large sur la scène pour être sûr de voir tout le monde tout en chantant "Je cherche" des Lutins. Il y va également de chanson des Aristocrates "Ton visage maquillé de joie" avec des belles notes d'harmonica en arrière plan. Il revient avec "Laissez nous vivre" nos pensées, notre vie comme on l'entend que tous répétaient avec lui. Il était si content de rencontrer ses fans et de parler de la belle époque où dans St-Hyacinthe ily avait 48 groupes, c'était très productif et il en profite pour faire un clin d'oeil aux Hou Lops avec "Pour toute la vie" .

Simon Brouillard Ombrage Lorsqu'il chante "Tu n'es plus là" dédié à son ami Michel, la chorale y ajoute encore sa voix, se rappelant de ces belles d'autrefois. En 1969 il avait écrit "Luxembourg" et 50 ans plus tard il est encore là pour nous la chanter terminant par "Mr. le Robot" une demande spéciale qui devient un incontournable lorsqu'il est sur scène et cette fois la voix du robot disant "Je vous aime beaucoup" est interprétée par ses fans qui s'amuse avec lui qui à son retour nous redit son amour avant de partir en pause. Le groupe de Peter Gunn composé de Paul Marcoux au clavier, Raymond Ferland à la basse, Martin Piché à la batterie, André Carrier à la guitare et Denis Carrignan à la guitare également, ont vraiment donné la touche rétro nous permettant d'apprécier encore plus les artistes invités avec les pièces choisies pour ce programme.

Peter Gunn Ombrage Au retour c'est l'entrée de Eddy Roy des Bel Air dont il était le chanteur soliste.découvert par Jean Baulne à l'époque et qui continue de chanter pour ses fans qui le demande sans cesse. Débutant par "Le coin des amours" puis "Suzie Darling – reviens près de moi" avec toujours la même forme d'avant. Il nous dit qu'il a 12 chansons au programme et cela fait le bonheur des spectateurs. Que ce soit "Mary Lou", "Maman" ou "Cupidon", il a le sens du rythme et n'a rien perdu de sa voix ni de son charme avec de belles harmonies sur la musique des "vintages" nom qu'il a donné au Peter Gunn car ils savent si bien l'accompagner.

Eddy Roy Ombrage "Tant de choses à dire" et il en profite pour nous dire que cela fait 44 ans qu'il aime la même femme et pendant la portion musicale il y va de quelques pas de danse avec Sindy puis poursuit avec "N'essayez pas les filles avec vos chansons" . Il nous affirme que ce n'est pas drôle de vieillir mais il est heureux qu'à 71 ans il soit si en forme et capable de chanter pour nous en poursuivant avec "mille danses" avec les na na na du public qui s'amuse. Les gens ont profité pour se coller un peu plus lors de "Merveilleuse nuit d'amour" avec de beaux accords langoureux, enchaînant avec le merveilleux "Quand le jour viendra" et l'entraînante "Delila". Bien entendu il ne pouvait quitter la scène avant d'avoir fait cet incontournable "Marchant dans la plaine" avec le public debout pour saluer son magnifique tour de chant.

Eddy Roy Ombrage Un gros merci aux productions J'aime de penser à nous présenter ces programmes rétro, dont ils ont la spécialité, afin de bien égayer nos dimanches après-midi. D'ailleurs le prochain programme qu'ils ont prévu est déjà complet pour le 17 novembre avec Gilles Girard , Pierre Harvey et Peter Gunn...donc c'est à suivre.