OSQ –HOLLYWOOD 3 - le fantastique à la rencontre du symphonique!

Dans le cadre de la série Coup de foudre Hydro-Québec, l’Orchestre symphonique de Québec avec Andrei Feher, chef d’orchestre, le Chœur de l’OSQ et son chef de chœur David Rompré, nous ont présenté un programme extraordinaire lors de la soirée « Hollywood 3 » mise en scène de Véronika Makdissi-Warren et ayant comme animateur Bertrand Alain qui a fait plusieurs enchaînements avec verve et humour, le tout sur la scène de la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec en ce 15 décembre 2017.

Orchestre symphonique de Québec Ombrage Dès les premières notes du thème musical de la 20th Century Fox on sent l’excitation des spectateurs monter d’un cran et que la magie va opérer. Puis c’est magistral, les musiciens et le chœur débute la soirée avec « Over the rainbow » du fameux magicien d’OZ tout un savant mélange enlevant et nous amenant de l’autre côté du grand écran. Puis Bertand Alain s’amuse avec nous et nous rappelle comme il est bon de se retrouver chez nous avec notre orchestre symphonique et un mini medley nous montre que la musique peut nous tenir en haleine (Jaws), peut nous traduire l’amour (une histoire d’amour), nous propulser dans l’espace (2001 Odyssée), nous ensorceler (Harry Potter) et même nous effrayer (Psycho)…donc on va avoir toute une soirée colorée.

Orchestre symphonique de Québec Ombrage Ils débutent par une portion du cinéma qui a attiré tellement de monde qu’ils voulaient lui rendre un hommage particulier avec un trio musical concernant « Le Parrain », musique de Nico Rota que l’on reconnaît déjà et qui nous ensorcèle. Ensuite on accède au monde de John Williams, très prolifique dont les créations lui ont valu plusieurs oscars pour ces œuvres magistrales. Andrei Feher en profite pour porter le chapeau mythique d’Harisson Ford pour la portion « Indiana Jones » puis on voit son corps presque valser lors du « Thème de la Princesse Léa » tiré de Star Wars . Pour un extrait du film « L’Empire du Soleil », les voix du Chœur de l’OSQ se joignent à cette célébration montrant la grande diversité des créations de John Williams.

Orchestre symphonique de Québec Ombrage Il y avait beaucoup d’enfants présents et en voyant leurs mains bouger au son de la musique comme s’ils dirigeaient l’orchestre, il y a peut-être des carrières musicales qui se forment ce soir. Cette série « Hollywood » est tellement populaire d’ailleurs qu’en plus des 2 concerts prévus, ils ont ouvert une troisième soirée lors de la générale pour permettre à d’autres de pouvoir entendre cette grande musique.

Ennio Morricone très connu pour sa collaboration des films de Sergio Leone est aussi du programme avec une pièce tirée de « Mission » qui met en valeur la sonorité de chaque instrument et du Chœur qui chante « Sur la terre comme au ciel » puis on entend « Cinéma Paradiso » autre exemple de sa créativité musicale nous enrobant de douceur. Moment fort de la soirée, l’interprétation de Vangelis « Conquest of Paradise » de Christophe Colomb qui nous montre toute la puissance des voix du Chœur, leur fluidité et les harmonies phénoménales qui nous ont chavirées.

Orchestre symphonique de Québec Ombrage En seconde partie on revient avec John Williams et le thème de « Parc Jurassique » dont ils font une interprétation grandiose nous amenant au cœur de ce film d’aventure. On nous demande ensuite d’inventer un film sur une musique qui n’a pas servi encore comme trame musicale et c’est une pièce très rythmée de Jordan Pal de Toronto qui nous donne à imaginer toutes sortes de scénarios comme se sentir poursuivi ou poursuivre le monsieur d’avant comme l’animateur a découvert en questionnant les gens. Une autre pièce très apprécié « La machine à écrire » avec Gwendoline sur scène qui tapait les notes sur sa machine en alternance avec les musiciens de l’Orchestre Symphonique donnant un résultat frappant.

« Schindler list » autre chef d’oeuvre de John Williams joué superbement par le violon solo qui nous charme totalement continuant avec « Hymn to the fallen » tiré du film- il faut sauver le soldat Ryan; vraiment des pièces qui viennent nous chercher particulièrement lorsque le Chœur joint leurs voix cela devient magistral. « Battle of the heroes » de Star Wars fait crier les fans qui reconnaissent cette musique qui leur est chère et devient gigantesque grâce à la profondeur du Chœur. Sans oublier la finale soit un medley « Star Trek » magnifique, tout simplement interstellaire qui vous amène dans un autre monde, passant de la réalité au rêve encore une fois. Et en rappel pourquoi pas y joindre une surprise auréolée de cloches de Noël car il approche vraiment vite et ce soir c’était un cadeau de pouvoir entendre toutes ces créations.