Orchestre symphonique de Québec et le Cirque Flip Fabrique donnent vie à Petrouchka!

Pour la soirée d'Halloween, l'Orchestre symphonique de Québec a décidé de nous offrir un programme spécial qui nous invite à plonger dans l'ambiance du Mardi Gras avec Fabien Gabel et les performances à couper le souffle de Flip FabriQue au Grand Théâtre de Québec à la Salle Louis-Fréchette aménagée spécialement pour laisser de la place aux performances prévues par les acrobates de cirque. D'ailleurs les jeunes de l'École de cirque de Québec ont été invités à assister au spectacle. Auparavant il y a eu un prélude au concert au Foyer à 19h en compagnie de Fabien Gabel qui permet au gens d'approfondir la démarche de création et de poser un regard éclairé sur le contexte historique dans lequel les œuvres ont été composées. Le prélude a été suivi d’un préconcert où on a pu entendre des musiciens de la relève.

Orchestre symphonique de Québec et le Cirque Flip Fabrique Ombrage La soirée débute par Humperdink, Hansel et Gretel, prélude dibt la musique est parfaitement en accordance avec le conte. On sent au début se développer la curiosité des enfants qui vagabondent sans souci grâce aux accords légers s'envolant sur des notes joyeuses nous amenant explorer avec eux, découvrant les beautés de la nature, de la fôret et de la maison. L'émerveillement s'échappe de la baguette du chef Gabel. Ensuite l'Orchestre continue avec le ballet de Ma mère l'Oye de Maurice Ravel offert en 7 volets ; les instruments semblent se transformer en oiseaux et autres animaux de la forêt ou campagne.

Orchestre symphonique de Québec et le Cirque Flip Fabrique Ombrage Dès le départ on est imprégné d'une belle douceur s'enchaînant avec un bourdonnement qui se déplace.On voit les mains de Gabel bouger tout doucement puis à certains moments ampliifier le mouvement et le son ou réagir comme une valse légère qui nous berce; les musiciens répondaient immédiatement aux mouvements amorcés par le maestro pour un rendu velouté. Dépendamment de l'histoire, le jeu sera plus ou moins énergique ou mélancolique ou dynamique; périodiquement on se retrouve en forêt avec l'oiseau qui nous tient en éveil. Les petites clochettes apportent l'esprit du merveilleux, du rêve, un mariage parfait de symphonique grandiose dans le jardin féérique.

Orchestre symphonique de Québec et le Cirque Flip Fabrique Ombrage La seconde partie est très attendue, car c'est l'entrée en scène du cirque Flip Fabrique sur la musique de Igor Stravinski "Petrouchka, scène burlesque en quatre tableaux (version de 1947) interprété par 8 acrobates qui danse et virevolte y ajoutant de la haute voltige. Débutant par un numéro de bolo, genre de cerceaux qui dansent sur corde, qui s'enlèvent dans les airs pour mieux revenir magiquement à leurs maîtres. Avec des mouvements athlétiques, ils sont très impressionnants dans des numéros très dangereux à certains moments nous montrant même une équilibriste du balcon qui se balance sur ses mains, sur des échasses pour revenir sur scène avec d'autres numéros époustouflants que ce soit avec un fil aérien où un personnage s'envole au dessus de la scène et de la foule tout en faisant des roulades sur lui-même.

Orchestre symphonique de Québec et le Cirque Flip Fabrique Ombrage Véritable « symphonie carnavalesque » ou les rythmes inattendus de l’orchestre et les prouesses acrobatiques se défient, Petrouchka enchaine les ritournelles populaires de manèges et de grelots de troïka. Lors de moments musicalement plus dramatiques on assiste à des enchaînements rapides d'acrobates dont un numéro épatant d'équlibristes qui se mêlent donnant un tableau hallucinant avec des poses aérienne avec mouvements synchronisés. Ils nous imagent la musique de manière très athlétique avec grâce aux abords de l'impossible. On voit également une magicienne du cerceau hypnotisante, les manipulant avec efficacité etlégèreté donnant une rencontre colorée du cirque symphonique; on dirait une shéhérazade aux milles cerceaux et pendant ce temps derrière l'Orchestre apparaissent 5 hommes volants qui grâce à un jeu de trampolines, virevoltent dans les airs. marchent sur les murs et sautent de tous côtés.

Orchestre symphonique de Québec et le Cirque Flip Fabrique Ombrage Après la fête populaire on revient à l'avant scène avec un couple enlacé sur des fils de soie qui exécutent des acrobaties particulières même si au départ l'homme a les yeux bandés et qu'elle tournoyait autour y allant de grands écarts et sauts avant de soutenir son partenaire devenant le levier, se retenant seulement par les reins. Ils sont d'une souplesse extrême et ce ballet aérien s'est terminé sous une pluie de pétale lors de la mort de Petrouchka donnant un mélange enlevant explosif et que l'on voudrait voir encore, étant de la féérie à l'état pur.

Orchestre symphonique de Québec et le Cirque Flip Fabrique Ombrage Un programme totalement enlevant, captivant qui s'est terminé sous des ovations multiples bien méritées.