LA MUSIQUE EN HÉRITAGE… au profit du Fonds Héritage Paroisse Saint-Joseph-de-Lévis


C’est ce dimanche 26 octobre 2014, 14hres, à l’Espace symphonique de Lévis qu’a eu lieu le concert bénéfice au profit du fonds Héritage Paroisse Saint-Joseph-de-Lévis s’intitulant « La Musique en héritage », sous la présidence d’honneur de M.René Bégin, président de la Caisse Desjardins de Lévis et qui nous a été offert comme un cadeau à tous ceux qui se sont présenté pour appuyer leur paroisse.

Juste à regarder le programme chargé, on a presque le tournis mais on constate également que la diversité et le talent sont au rendez-vous tant en chanson que musique, allant du classique au populaire en passant par le sacré et ce en solo, duo, trio , groupe ou chorale. Le tout animé et dirigé par Carole Légaré qui nous offre deux chansons soulignant les 100 ans de Félix d’abord « L’Héritage » avec Pierre-Antoine Rivard pianiste de la première partie puis « Le chant de la création », une prière chantée avec tant de ferveur, un moment si précieux et si pur, débutant merveilleusement bien la section de talents locaux.

Choeur du Cegep Lévis-Lauzon, Chœur Polyphonique, Chorales des églises Notre-Dame, Saint-Jospeh, Saint-David et Pintendre C’est ensuite Marie Robitaille, violoniste de la paroisse, qui nous interprète « Adoration » avec un doigté exceptionnel et une sonorité angélique, tout un héritage musical. Son archet glisse avec douceur et ferveur pour un rendu divin avec des notes touchant le cœur. Puis c’est le trio familial de Wellie, Michel et William Desbiens, 3 barytons : père, fils et petit-fils qui nous offrent un trio de chansons dont « Air de souvenir d’un vieillard » qui a fait chanter l’assistance émue en nous montrant le caractère particulier de cet héritage vocal, une vraie gâterie.

Le quatuor de l’Orchestre Symphonique de Lévis avec entre autres le 1er violon Nicolas Morissette a charmé l’assistance avec du Mozart, Fauré et Gardel nous montrant la grandeur de ces œuvres avec diligence, harmonie et panache. Le dernier numéro nous fait pénétrer le Chœur de Lévis composé de plus de 50 choristes, des membres de divers chœurs de la région (Choeur du Cegep Lévis-Lauzon, Chœur Polyphonique, Chorales des églises Notre-Dame, Saint-Jospeh, Saint-David et Pintendre), un numéro imposant avec « Oh happy days » du style gospel puis pour revenir au classique « Ave Verum », « Cantique de Jean Racine » et « Halleluia » (extrait du Messie de Haendel) totalement fascinant.

Les harmonies merveilleuses nous ont permis d’entendre les voix superbes des choristes si bien dirigées par Carole Légaré sans oublier les accords musicaux donnant une profondeur aux chants avec le piano et le violon ; il faut dire que plusieurs cœurs qui chantent au même diapason ne peut que donner un résultat époustouflant.

Après la pause et quelques discours la seconde partie fait ressortir nos racines celtiques sous la musique ensorcelante de Rosheen, un ensemble de musique celtique composé de Lynn Vallières (voix), Grégoire Painchaud (violon, mandoline, clavier et directeur musical du groupe), François Matte (flûte irlandaise), Daniel Marcoux (basse et contrebasse), Michel Hénault (guitare) et Barry Nameth (batterie et percussion); tout un ensemble qui a la fibre irlandaise, québécoise et celtique bien ancrées.

Ils jouent de la musique très entraînante et nous attirent aisément dans leur musique endiablée particulièrement avec des instruments tels que la flûte irlandaise (flûte magique), la mandoline (aux accents médiévaux), la tambourine qui donnent cet accent particulier avant d’y ajouter le violon , la guitare et les percussions pour nous enrober de leur magie nous apportant le sens de la fête, l’essence des rigodons d’antan.

Rosheen, ensemble de musique celtique Lynn Vallières chante à quelques reprises « The star of the County Down » et « Slull Aruin » mot gaélique disant – va mon amour- offrant un autre volet du groupe. La ballade « L’Ile d’Entrée », toute douce, nous amène au large, au bord de mer où le violon et la flûte nous font sentir le ressac de la mer avant de mettre le feu au poudre avec « Cooley’s Medley » ou de laisser place à la guitare avec une « Pincée de Celte ». Tout un programme qui a réveiller notre héritage celtique en cette deuxième partie après avoir pu profiter de notre héritage local de calibre qui est très présent dans notre vie pour notre plus grand plaisir.

Média des 2 rives.com, votre source d'information sur ce qui se passe des deux côtés du fleuve soit Lévis et Québec