MOULIN ROUGE une comedie musicale incroyable par des élèves de Sec 1 à Sec 5!

C'est à la salle Dina-Bélanger du Collège Jésus-Marie de Sillery que les 5 et 6 avril 2019 on a pu assisté à une adaptation scénique grand public du film à succès "MOULIN ROUGE" une comédie musicale à grand déploiement qui nous en met plein la vue tant du côté du décor polyvalent constamment en mouvement, des costumes brillants nous amenant dans cette époque sans misère que du talent présent sur scène, des artistes du Collège Jésus-Marie de Sillery qui en plus de leurs études régulières s'investissent en para-scolaire pour nous fournir une reveue musicale sans pareille, la directrice générale Maude Dubé a bien raison d'en être fière car la qualité est au rendez-vous et dépasse même ce à quoi on pouvait s'attendre d'élèves de Sec 1 à Sec 5, vraiment incroyable.

Moulin Rouge au Collège Jésus-Marie de Sillery Ombrage Dans le Paris de la belle époque, Christian, un jeune poète plein d'espoir s'installe à Montmartre cœur de la vie de bohème. Il rencontre par hasard Henri Toulouse-Lautrec qui va le convaincre d'écrire une pièce pour le Moulin Rouge. Il va alors rencontrer Satine, la principale chanteuse du Moulin-Rouge, ainsi que l'extravagant Harold Zidler, le propriétaire de la place. Il décide de les aider, par le biais de la pièce, à sauver le Moulin Rouge face à leur principal investisseur, le duc de Monroth, fou de Satine, qu'il considère comme sa future épouse.

Moulin Rouge au Collège Jésus-Marie de Sillery Ombrage Grâce à une équipe vraiment en communion, Yves Bouchard (producteur, directeur artistique, metteur en scène et scénographie), Roby Talbot (direction musicale, pianiste répétiteur et promotion). Virginie Pilon (chorégraphie et superviseure des chorégraphies), Sophie-Marie Martel (costumière), Nathalie Simard (maquillage et coiffures), Mireille Bergeron (directrice technique et conception des éclairages), Maxim Légaré (sonorisation) et une distribution imposante d'artistes, on est transporté au Moulin Rouge pendant plus de 2h45, toute une performance explosive.

Moulin Rouge au Collège Jésus-Marie de Sillery Ombrage En débutant on tombe immédiatement sous le charme de la musique de l'accordéoniste qui nous met en situation puis avec le moulin rouge illuminé qui surplombe le côté de la scène on sent l'effervescence des spectateurs grandir jusqu'à exploser à l'ouverture du rideau en étant participant du spectacle qui se déroule pour nous au Moulin Rouge avec une troupe éclatée qui nous présente "Lady Marmelade" très fantaisiste incorporant une version originale puis version rap tout en fantaisie avec des danses de french cancan époustoufflantes, avec un mixe de musique qui nous dit qu'ils pourraient "Dance all night" sur les "Rythmes of the night"- Cela bouge de partout et la salle est en feu comme tous ceux qui sont sur scène. Les applaudissements et ovations fusent de partout, on est dans un grand party.

Moulin Rouge au Collège Jésus-Marie de Sillery Ombrage L'arrivée de Satine (Gabrielle Lapointe) est spectaculaire, tant dans sa présence scénique, sa voix puissante et magique, que ses talents de comédienne nous laisse penser qu'une belle carrière se dessine particulièrement pour elle dans un proche futur si tel est son désir. Avec Christian (Maxime Méthot) ils forment un duo captivant qui nous ont offert des numéros tout en chansons, romantiques à souhait, dans des décors à point. Cela devient magique lors du dernier numéro de la première partie lorsqu'ils sont dans la nuit avec la tour Eiffel interprétant un cocktail d'amour éblouissant, criant de vérité, avec un mélange savant de chansons de diverses époques allant des Beatles en passant par d'autres pièces incontournables d'amour pour se terminer par un "Always love you" fabuleux, totalement bouleversant digne des plus grandes revues musicales.

Moulin Rouge au Collège Jésus-Marie de Sillery Ombrage Continue avec une mise en scène impeccable qui nous amène du café, au boudoir, à la loge de Satine et au moulin rouge bien entendu nous montrant comment évolue ce triangle amoureux entouré de subterfuges et aidé par Henri de Toulouse (Julianne Rivard) le sage romantique, l'Argentin (Léa-Maude Charbonneau) qui fait bien rire avec ses expressions très rigolottes ainsi que Harold Zidler (Alice Jacques) plus grand que nature qui voulait sauver le Moulin Rouge mais qui aidera Satine jusqu'à la fin à tourner en bourrique le Duc de Monroth (Zachary Bacon) qui veut tout avoir pour lui seul. Mais tout au long et peu importe le rôle dont le nombre est trop grand pour tous les nommés, ils ont en eux le bonheur et la satisfaction de vivre "The show must go on" . La dernière partie avec le spectacle destiné au duc et une meveilleuse danse indoue avec des costumes magnifiques se terminant par une chanson d'amour qui lui rappelle qu'il l'aimera "until my dying day" se terminant sous une ovation monstre les remerciant de tant d'émotion et de frissons; on aurait bien voulu que cela dure encore même après cette longue période car on demeure sous le charme de leur envoûtement... Tout un succès éclatant!