MIKE WARD présente son 3e one-man-show: CHIEN


C’était soir de première hier, le 5 novembre 2014, à la Salle Albert Rousseau et tout le monde attendait avec impatience de voir ce que Mike Ward avait à nous raconter après avoir créé son spectacle en faisant une tournée de 30 bars où il a essayé et testé les limites de ce que les gens pourraient prendre. Suite aux essais, il a monté un spectacle de 90 minutes pendant lequel vous constaterez que le méchant garçon est de retour; l’humoriste rebelle en a plein à dire et sa manière de délivrer est naturelle, sans limites comme toujours.

Daniel Grenier Il faut dire que cela tranche de retrouver un Mike Ward incisif après avoir entendu Daniel Grenier, ancien Chick’n Swell qui, lui, est plus chat on pourrait même dire qu’il délire chat chat chat. L’utilisation de sa valise russe donne des moments très drôles, très physiques; il donne une performance totalement disjonctée qui a eu l’heure de plaire aux spectateurs qui eux aussi n’aiment pas les hyènes.

Lorsque Mike Ward arrive sur scène, on sait déjà qu’il risque de casser sa chaîne, il n’est pas du genre toutou gentil et a du chien mordant à offrir . Il n’est pas surprenant que le sexe est au cœur de sa prestation…des photos on line de parties intimes, en passant par les pédophiles, les petits vieux cochons (parfois vedette ou non) et plus, le tout sur un style trash qui plait beaucoup entre autres à Amsterdam.

Mike Ward - Chien Il arbore un air très festif mais dit faire attention en ne prenant que de la bière car les shooters peuvent être source de black-out et il en illustre quelques-uns de mémorables, mimiques à l’appui, car parfois l’alcool peut donner un peu trop confiance en soi. Il parle aussi de la différence, de la langue française ou anglaise, selon où on se situe, provoquant parfois les autres qui ne veulent pas entendre la différence. C’est aussi le cas de ceux qui ne veulent pas la voir, avec des femmes voilées, des préjugés qui suivent et répétant qu’il faut arrêter d’avoir peur des autres.

Il est certain qu’à maintes reprises le langage est corsé, donc oreilles chastes s’abstenir, mais selon lui l’humour voyage mieux que ce soit en Thaïlande, Berlin, Amsterdam donnant lieu parfois à des messages surprenants. Il aborde également les différences physiques avec un sourd chantant, les trisomiques et autistes de la famille en passant…mais comme il le dit, sa mission c’est de donner de l’amour. Malgré qu’il est souvent parfois irrévérencieux dans certains propos, les rires et les applaudissements ont fusés de toutes parts montrant que son « Chien » a plu à la majorité qui a compris que l’exagération dont il a fait preuve était en soi un test pour voir jusqu’où il pouvait aller et il a même félicité le public d’avoir compris qu’il ne fallait pas le prendre au sérieux et que l’humour trash n’était pas pour tous. Cela semble être un retour aux sources pour l’enfant terrible de l’humour.

Mike Ward - Chien Il est présentement à Albert Rousseau pour les 3 prochains jours soit les 6, 7 et 8 novembre 2014 ainsi que les 11 et 12 février 2015 pour nous montrer sa version « Chien » pour votre plus grand plaisir.

Média des 2 rives.com, votre source d'information sur ce qui se passe des deux côtés du fleuve soit Lévis et Québec