MAXIM MARTIN… ENFIN En grande première à Québec le 18 mars 2015 Le retour d'un humoriste attachant et plein d'émotions

ENFIN, un Maxim Martin qui vous rend heureux en se faisant plaisir donnant une soirée de rires spontanés, contagieux aux abords lucides, irrévérencieux touchant tous les sujets tout en ne se prenant pas au sérieux. Il est un conteur hors pair et ses propos sont tellement à point que ses textes créent des images instantanées irrésistibles nous menant vers le bonheur. Ce 18 mars 2015 c’était la soirée de première à Québec, à la Salle Albert-Rousseau et pour ceux qui l’ont manqué vous serez heureux d’apprendre qu’il sera de retour pour une supplémentaire le 4 novembre 2015.

Près de deux ans après son dernier spectacle, Maxim Martin revient avec un tout nouveau one man show dans lequel il promet de se livrer tel qu’il est. Après des années à jouer le dur, Maxim se révélera pleinement et sans artifice. Ces dernières années ayant permis à l’humoriste un retour en lui-même et une réflexion intérieure intense, ses propos vont sans aucun doute surprendre son public sans perdre l’utilisation de sa langue acerbe et tranchante.

Maxim Martin En première partie il nous confie qu’il est dyslexique du bonheur même s’il est prêt à l’accueillir, il trouve toujours le moyen de le gâcher… mais cette fois je crois qu’il est sur la bonne voix. Depuis 6 ans étant sur la route de l’abstinence , il a changé et est très fier avec raison du chemin parcouru. Il nous parle de la drogue, des signes de problèmes et des effets reliés, le tout avec un humour décapant et que ses fans savourent de la première à la dernière goutte. Il nous amène dans le domaine de la remise en forme et des obstacles rencontrés, de marathon et d’excessivité qui souvent l’accompagne le tout sous un éclairage intelligent mettant en valeur ses humeurs.

On passe par les problèmes de poids, raisons et excuses puis c’est au tour des thérapies, psy compris, de passer au moulin, incluant les peurs du succès, de l’engagement et de ce qui peut taper sur les nerfs et faire qu’on a l’impression d’être toujours en … qu’on a l’air d’une bête enragée avec une émotion figée au visage. Sans oublier les nouvelles où on voit comment certaines personnes sont imbéciles et méritent notre rage. On écoute certaines de ses anecdotes qui nous font cramper de rire et qui sont impossibles à ne pas imaginer avec la version narrative hilarante qu’il prend.

Maxim Martin Bien entendu, la sexualité est aussi au centre du spectacle, pour ne pas dire omniprésente car elle est parsemée dans les deux parties et son public rit tellement que parfois cela perturbe le déroulement. On peut dire qu’à Québec on apprécie ce genre d’humour que l’on rit plus que ce à quoi il s’attendait. Sa période d’enfance à l’école St-Vallier ou sa randonnée en raquettes dans les Laurentides ou son voyage en avion nous montrent bien que sa vie est tout sauf ordinaire. Il faut vraiment savourer ce phénomène sur deux pattes qui n’a pas peur de parler masculinité, égoïsme, partage de plaisirs, traitement des animaux, du sida, de sa paternité et sa relation avec sa fille.

Ha, l’adolescence, les premières amours et expériences et le premier petit chum; la différence qu’on en fait si on est papa d’un gars ou d’une fille car les rêves et les réalisations sont bien différents. La vie passe si vite et entre les premiers cris ou pas, jours d’école et l’adolescence à plein régime tout chavire et le langage se modifie aussi. Ses sources de bonheur ont changé et les mots pour les décrire aussi, pour ENFIN accepter qu’il entre dans sa vie puis dans la nôtre.

Média des 2 rives.com, votre source d'information sur ce qui se passe des deux côtés du fleuve soit Lévis et Québec