MARYSE ROUY - Toute la chaleur du nord: une pionnière à l'école sur roues!

MARYSE ROUY - Toute la chaleur du nord: une pionnière à l'école sur roues Avec tout ce que l'on entend au sujet de la rentrée scolaire 2020 et que tout ne sera jamais pareil, on peut s'imaginer de quoi sera fait le futur des nos jeunes étudiants. Avec ce roman, Maryse Rouy joint son parcours d'enseignante et le coup de coeur qu'elle a eu au Musée ferroviaire de Saint-Constant pour ces wagons-écoles qui ont sillonné des régions reculées du Canada de 1926 à 1967 période particulièrement difficile passant à travers une grande récession où certains vivaient de peine et misère, étant prêts à faire n'importe quoi pour survivre dans un monde dénué de sens et où la science n'était pas avancée et que l'on devait faire de notre mieux avec ce que l'on avait en retournant aux sources.

Cette auteure nous fait ainsi connaître une période que plusieurs d'entre nous ne connaissent pas et c'est fascinant de voir comment vivaient les gens le long de la voie ferrée qui état leur seul lien avec la civilisation. Dans ce temps où la tuberculose était presque une condamnation à mort, où l'espoir était presque le seul remède disponible avec l'air frais de la nature et l'amour de leur famille; c'est fabuleux de lire cette histoire, reflet de ce temps fort où les femmes commençaient à prendre leur place et prouver que l'on pouvait être aussi présente et compétente que leur conjoint.

Avec une belle écriture très descriptive, on se laisse happer par cette histoire se promenant sur les rails de la connaissance où on rencontre des étudiants de plusieurs nationalités qui suivaient leurs parents où la vie les menaient pour essayer de survivre dans les bois, les cabanes entourant les villes couvertes dans ces régions reculées du Canada. Élizabeth, Henry, Helen et Clara sont des personnages attachants et les moments de correspondance entre Henry et son épouse nous font voir leurs sentiments dans leurs lettres et ou journal intime reflétant leurs coins secrets, espoirs et idéologie.

Durant l'année scolaire 1933-1934, Elizabeth remplace son mari obligé d'abandonner son poste à l'école itinérante après un diagnostic de tuberculose. C'est maintenant avec sa soeur et son bébé qu'elle vit dans leur wagon qui sert de salle de classe et d'habitation pendant que Henry fait une cure dans un sanatorium, confiné loin des siens. Pour assister aux cours offerts dans le wagon-école, les enfants de cheminots, de bûcherons, de trappeurs et d'Amérindiens parcourent de grandes distances à pied, en canot ou en raquettes.

Le soir, c'est au tour des parents de venir y jouer au bingo ou aux cartes, d'y suivre des cours d'alphabétisation ou d'économie domestique. Dans ces régions reculées du nord de l'Ontario, où les répercussions de la crise économique se font durement sentir, la présence de la voiture-école est généralement perçue comme un rayon de soleil, même si l'engagement d'Elizabeth et de sa soeur n'est pas vu d'un bon oeil par tous. On a même une histoire d'amour qui se développe en parallèle des problèmes avec certains parents qui ne croient pas à ce que les femmes pouvaient faire à l'époque ce qui nous montre tout le chemin parcouru depuis ce temps. Vraiment un beau moment divertissant pour se changer les idées et en connaître un peu plus sur l'ancien temps.

Éditions Druide - collection reliefs - Toute la chaleur du nord : une pionnière à l'école sur roues - Maryse Rouy- livre de 256 pages - édité 16 septembre 2020 -22.95$ édition numérique 15.999$

Salon Livre de Québec
Collège de Lévis