MARJO , une dynamo qui a fait vibrer le Centre d’Art La Chapelle

C’est une Marjo en pleine possession de ses moyens qui s’est produite le 23 mai 2015, sur la scène du Centre d’Art La Chapelle, on pourrait dire sur le chapeau des roues et avec une telle énergie que même le lapin énergizer courrait derrière elle. Elle présente ses meilleurs succès à des fans qui connaissent déjà les paroles de ses incontournables tels que : Illégal, les Chats sauvages, Maladie d’amour et plus encore.

Marjo On croirait revoir la jeune blonde du groupe Corbeau, remplie de fougue, qui chante, danse, tourne et s’amuse avec son public qui crie, chante avec elle, applaudit à tout rompre et lui parle comme à une bonne amie. Les musiciens l’accompagnent à merveille dans ce spectacle qui offre une bonne partie musicale et qui permet à chacun de montrer leur talent incontestablement exceptionnel.

Marjo Elle représente le printemps et l’été à La Chapelle où elle revient régulièrement en mai depuis quelques années; c’est son rendez-vous annuel avec ses fans qui lui sont fidèles. « Ya des matins » , « Un de ses jours », « Avec moé », « Cash moé »… elle enchaîne une multitude de ses chansons qui proviennent de plusieurs albums qui lui ont donné des ventes records et des prix dans divers galas comme celui de l’ADISQ, prix Félix, prix Génie. D’ailleurs en 1986 son premier album solo intitulé « Celle qui va » est vendu à plus de 250 000 albums et depuis ce temps elle ne s’arrête pas vraiment. C’est une fonceuse qui a besoin de son public qui l’aide à se retrouver.

Marjo Elle ressent l’amour des spectateurs et le renvoie au retour avec une voix chaude, sensuelle, engagée, généreuse; elle se donne entièrement à ceux qui vont à sa rencontre . Une grande amoureuse de la vie, cette auteure compositrice interprète trouve les mots pour transmettre ce qu’elle ressent ; parfois « provocante » elle aime que le party pogne dans la salle, que tout le monde s’amuse et les invite même à danser. Elle y va même d’un tour dans la salle, passant dans les estrades pour être encore plus proche de ses fans.

Marjo Après un rappel très demandé « Dont you lie to me », elle termine par une prière qu’elle avait créée pour un gars qu’elle a aimé mais aujourd’hui elle veux l’offrir à tous ceux qui ont passé la soirée avec elle « S’il fallait », tout doucement, en amour, en symbiose avec les passionnés qui l’écoutent…car la musique demeure intemporelle, immortelle aux yeux du cœur et aux oreilles de l’âme.

Média des 2 rives, votre source d'information sur ce qui se passe des deux côtés du fleuve soit Lévis et Québec