MARIE-ÉLAINE THIBERT –débute sa tournée 100 000 CHANSONS à Québec


C’est ce samedi 4 octobre 2014 à la Salle Sylvain-Lelièvre du Cegep de Limoilou que Marie-Élaine Thibert est venue à la rencontre de ses fans pour leur présenter son spectacle « Cent mille chansons » tout en marquant le début de sa tournée. Elle a décidé cette fois de faire un trip intime de filles en étant sur scène avec Julie Themens au clavier et Mélissa Lavergne aux percussions et chef; spectacle qu’elle a créé de A à Z et a même produit en entier.

Marie-Élaine Thibert Elle arrive par la salle et surprend ses fans qui s’attendaient à la voir sur scène avec ses deux musiciennes et par la même occasion elle en ravit plusieurs qui l’ont vu passer près d’eux tout en chantant « La Musique » qui est presque un hymne la représentant car elle est toute entière dans sa façon de chanter et il semble que le musique sort de toutes les pores de sa peau.

Très naturelle et proche des gens semblent être ce que disent tous les gens présents, qui la chérissent comme si elle était de leur famille et ils ne se gênent pas pour lui dire « On t’aime » et « T’es notre meilleure »; d’ailleurs plusieurs ont vu tous ses spectacles allant même jusqu’à voyager pour ne pas la manquer. Ils suivent sa progression depuis 12 ans et sont vraiment contents de l’entendre se raconter en ouvrant un peu plus la porte sur sa vie, ses espoirs, ses amours et ce soir elle semble très à l’aise, libre et légère.

Marie-Élaine Thibert Elle vogue sur l’océan d’amour que son public lui offre; les images projetées sur les écrans arrière ajoutent au rendu de cette soirée comme lorsqu’elle chante « Les enfants de l’avenir », on voit des enfants s’amuser en arrière-plan, sans oublier les effets lumineux qui se sont multipliés toute la soirée en virant la scène en discothèque, en album photos et même en église gospel, très versatile. Elle surprend les spectateurs en entonnant « Ma chérie » avec Doralie Langlois qui a fait belle figure au côté de son idole qui a toujours une voix superbe, généreuse et douce.

Marie-Élaine Thibert Elle sait nous faire rire également dans la façon qu’elle présente les pièces du programme, certaines nouvelles, d’autres d’anciens disques ou de vedettes qu’elle aime et veux préserver dans le répertoire québécois particulièrement pour sa fille qui n’aura pas la chance de connaître certains géants comme elle. Elle parle de sa relation avec son mari et son parcours comme bassiste pour elle jusqu’à aujourd’hui, où elle chante de ses compositions ou lui en dédie une au passage dans laquelle on sent la tendresse, la puissance de l’amour, la sensualité, le partage et respect mutuel qu’ils ont un pour l’autre. Comme elle le dit « L’amour a pris son temps » mais au bonheur le 22 août 2013 les Îles de la Madeleine ont vu leur amour béni lors d’un mariage simple et parfait…avec « Les herbes hautes » qui ont tirées quelques larmes tellement le textes étaient justes et reflétaient un amour puissant lorsqu’elle réitère « retiendras-tu ton souffle, quand je rendrai le mien » texte très poétique rempli d’un amour sans fin.

Marie-Élaine Thibert Avec sa nouvelle coupe de cheveux et sa garde-robe qui souligne sa ligne amincie, elle est en plein contrôle de ses moyens et s’amuse à danser particulièrement dans le medley disco allant des « Boîtes à gogo » jusqu’à « Happy » où on voit son énergie débordante. Elle se paie un « Happy Days » avec une méga-chorale, soit la salle en entier qui répond à sa direction. « La quête » d’un impossible rêve hypnotise encore son public qui l’ovationne et lorsqu’elle offre un tour de sa vie en 7 min, top chrono, tous chantent et s’amusent tout comme elle dans cette rétrospective de pièces rythmées sur lesquelles elle a grandi tout en devenant une des stars les plus aimées au Québec et à travers le monde.

POur tout savoir sur Marie-Élaine, visitez son site web

Média des 2 rives.com, votre source d'information sur ce qui se passe des deux côtés du fleuve soit Lévis et Québec