MARIANNE TRUDEL 4 ET INGRID JENSEN au Petit Champlain le 2 juillet 2015

Malgré un horaire super-chargé, la pianiste et compositrice passionnée, Marianne Trudel qui nous arrivait du Festival de jazz de Montréal a trouvé la salle du Petit Champlain un peu petite comparativement à la veille où elle était sur la grande scène devant des milliers de personnes, mais a adoré le côté intime de cette scène qu’elle connaissait déjà pour y avoir déjà joué auparavant.

Tout comme on s’y attendait, la représentation du 2 juillet 2015 couvrait son dernier album « La vie commence ici » et elle était accompagnée de Ingrid Jensen (trompette), Jonathan Stewart (saxophone), Rémi-Jean Leblanc (contrebasse), Robbie Kuster (batterie) formant ainsi un quintette du tonnerre. Leur cohésion d’ensemble, les mélodies audacieuses remplies de liberté nous montraient à quel point ils se complétaient bien, force d’habitude ayant tellement joué souvent ensemble, comme les cinq doigts d’une main remarquablement musicale, donnant un résultat époustouflant, remarquable.

Marianne Trudel Tout comme le mentionne Marianne Trudel, la complicité musicale repose également sur la confiance et l’ouverture. Avec ce projet elle remet les pendules à zéro car « La vie commence ici » comme une immersion en pleine nature, avec une musique impressionnante tout en énergie avec des envolées pleines de grâce et de douceur. Ces cinq virtuoses du jazz savent improvisés des moments particuliers qui deviennent des instants de complicité avec les spectateurs, des échanges hors de l’ordinaire qui resteront marqué dans leurs esprits.

Pour cette pianiste qui a débuté à l’âge de 5 ans, le style jazz lui permet l’improvisation, la création totale dans le moment, selon la réaction des autres musiciens et de l’énergie de son public, un genre de réaction fusionnelle qui la transporte, l’émeut et d’où elle ressort nourrie de l’instant magique vécu lors de soirée intime comme ce soir au Petit Champlain. Bien que le piano était le centre d’attention du spectacle, la symbiose avec les autres artistes présents était frappante et tout comme le dit Marianne Trudel « La combinaison de tous ces musiciens me donne le sentiment d’être en vie!» -et nous par ricochet grâce aux harmonies superbes donnant un rythme parfait à cette soirée que tous attendaient.

Marianne Trudel et INGRID JENSEN Finaliste aux Juno Awards 2015 (disque jazz de l’année), Marianne Trudel sait encore une fois de plus, réunir les meilleurs ingrédients afin de livrer une musique touchant autant les connaisseurs que les néophytes. Douée, pétillante et toujours prête à créer l’instant du moment sur son piano on ressent tout au long l’essence même qui la fait vibrer et nous montre la pianiste, compositrice, improvisatrice et arrangeure en pleine puissance. Sa musique, puisant au carrefour de plusieurs influences, témoigne de son regard ouvert sur l’univers infini de la musique.

Elle poursuit une carrière des plus actives donnant autant des récitals en solo qu’en diverses formations. Elle a présenté des concerts au Canada, aux États-Unis, en France, en Espagne, en Allemagne et au Mexique. Récipiendaire de nombreux prix dont le Prix OPUS 2013 – disque jazz de l’année pour TRIFOLIA-le Refuge, Marianne Trudel a réalisé plusieurs projets démontrant un sens aiguisé de la créativité. Parmi les figures internationales avec qui elle a partagé la scène, mentionnons entre autres: Charles Aznavour, Lena Chamamyan, Juan Carlos Caceres, Chucho Valdes, Mark Feldman, Tony Malaby et Karen Young…. La route s’ouvre à celle pour qui « La vie commence ici»

Média des 2 rives, votre source d'information sur ce qui se passe des deux côtés du fleuve soit Lévis et Québec