MARC HERVIEUX –CONCERT INTIMISTE PIANO-VOIX au Centre d’art La Chapelle

Ce vendredi 23 mai 2014, il y avait foule au Centre d’art La Chapelle pour le spectacle de Marc Hervieux, qui s’était produit la veille et qui remettait cela pour une autre salle comble de spectateurs qui l’aiment et le suivent à ses divers spectacles. Ce n’est guère surprenant qu’il débute la soirée en nous chantant « Quand on a que l’amour » comme s’il nous recevait dans son salon et que l’un de ses amis se mettait au piano.

Marc Hervieux au Centre d'Art La Chapelle En réalité il s’agit de son ami de longue date, des 20 dernières années, Claude Webster qui est son comparse et qui l’accompagne merveilleusement au piano. La voix de Marc est tellement forte qu’il aurait pu se passer de micro compte tenu de la proximité des gens et ce soir selon l’envie du moment il peut changer son programme et il s’amuse d’ailleurs à le faire en essayant de piéger son ami qui doit changer ses partitions tout en riant.

Marc Hervieux au Centre d'Art La Chapelle Comme à son habitude il se raconte et les spectateurs apprécient ses histoires et l’explication des musiques choisies telles que : « Perce les nuages à ma mère » qu’il mixe avec sa version italienne qui ajoute une notre encore plus romantique, plus suave en souvenir du duo fait avec Paul Daraîche ou « Une chance qu’on s’a » qui illumine son visage d’un grand sourire lorsqu’il entend le public chanter en accord avec lui ainsi que « Et maintenant », « Quand les hommes vivront d’amour », « L’hymne à l’amour ». Il parle de l’Italie, de la mafia, de la commission Charbonneau et l’Opéra qu’il aimerait en faire; il s’amuse avec « Parle plus fort » et « Parlami d’amore » en première partie.

Marc Hervieux au Centre d'Art La Chapelle Il nous revient avec « Grenada », « Mama », « La maison sous les arbres » en passant par « Si Dieu existe », « Une histoire d’amour » pour en arriver à « Je suis malade », en se rendant à un rêve impossible qu’il a réussi même si son père avait peur qu’il ne puisse gagner sa vie « La quête » et par chance pour nous il a su tracer son chemin car cela aurait été une grande perte pour nous. En rappel « Non rien de rien » avec une voix nous le montrant plus grand que nature, qui remplit la salle du Centre d’art La Chapelle de mélodies merveilleuses ainsi que nos cœurs qui sont heureux de cette belle soirée.

Média des 2 rives.com, votre source d'information sur ce qui se passe des deux côtés du fleuve soit Lévis et Québec