MNBAQ – MITCHELL RIOPELL un couple dans la démesure, à voir d’ici janvier 2018!

Musée National des Beaux Arts de Québec Ombrage L’exposition :Mitchell | Riopelle. Un couple dans la démesure est présentée au Pavillon Pierre Lassonde du MNBAQ depuis le 12 octobre 2017 jusqu’au 7 janvier 2018 et dès votre entrée dans cet espace muséal qui leur est destiné on est frappé par le gigantisme de certaines pièces qui semblent avoir leur vie propre et qui vous interpellent de par leurs couleurs. On peut également constater l’évolution des mouvements et couleurs selon la période couverte soit : Avant la rencontre, La rencontre et ses effets : 1955-1958, les années rue Frémicourt : résonnances et dissonances 1959-1967, Les ateliers de Vétheuil et de Saint-Cyr-en-Arthies, Les territoires distincts, 1968-1974, Canada et nordicité : expression de deux solitudes, 1975-1977, Vers la rupture : 1978-1979 et Épilogue : décès de Joan Mitchell, 1992 .

Lorsque l’on suit les dates et moments de leur carrière on voit et ressent les différences dans les couleurs qui changent selon leurs humeurs, complicités, amour ou diversion, leur séparation et après le décès de Mitchell de façon très concrète. Le Musée national des beaux-arts du Québec est fier de présenter, pour la toute première fois dans l’histoire de l’art, un croisement inédit de l’œuvre de deux géants de l’art moderne, la peintre américaine Joan Mitchell (1925-1992) et l’artiste canadien Jean-Paul Riopelle (1923-2002). Quelque 60 œuvres majeures ont été rassemblées pour retracer leur carrière artistique respective, à l’aune de leur relation, soit à compter de leur rencontre en 1955, jusqu’à leur séparation en 1979.

Mitchel & Riopelle Ombrage Conçue par le MNBAQ et organisée en partenariat avec le Musée des beaux-arts de l’Ontario (AGO), avec l’appui de la Fondation Joan Mitchell (New York) et de la Succession Jean Paul Riopelle (Montréal), l’exposition présente principalement des tableaux de grand format, quelques œuvres sur papier et des documents d’archives, en provenance de plus d’une trentaine de prêteurs, de collections privées et muséales, françaises, canadiennes et américaines. Explorez comment ces deux artistes, qui ont partagé leurs vies pendant près de 25 ans, à Paris, puis à Vétheuil (dans la vallée de la Seine), ont développé une pratique d’atelier et un corpus bien distinctifs tout en engageant un dialogue nourri autour de l’abstraction. Leurs goûts pour l’héritage impressionniste, la nature et une forme de provocation les ont certainement rapprochés. Leur conception de la peinture et leurs méthodes de travail, profondément singulières, ont pourtant été complètement façonnées par leur relation sentimentale.

Captivant et très amusant, l’espace de médiation Hydro-Québec vous permet de vivre deux expériences au cœur de l’exposition grâce au numérique: Peindre le geste et Mitchell | Riopelle. Dans l’intimité. La fascination exercée notamment par les œuvres de Mitchell et Riopelle s’exprime à travers une expérience virtuelle stimulante dans les salles d’exposition. Peindre le geste, un dispositif 3D interactif réalisé par SAGA, permet de reproduire le geste créatif des deux artistes avec un pinceau, un couteau ou encore une spatule. Vous avez accès à une palette de 10 couleurs utilisées par les deux artistes..Très plaisant lorsque l’on se prête au jeu.

Mitchel & Riopelle Ombrage Consultez également les tablettes numériques disposées dans l’espace de médiation, où 36 photos d’archives du couple, accompagnées de légendes explicatives et divisées en quatre grandes périodes, offrent un voyage fascinant dans l’intimité des deux artistes au sommet de leur art. Pour en connaître plus soit repères biographiques de Joan Mitchell ou chronologie de Jean-Paul Riopelle vous avez accès au site internet du MNBAQ , qui est une mine de connaissances.