Show d’humour juste avant le Festival… à la Chapelle!

Le Centre d’art La Chapelle nous a présenté « Le show d’humour juste avant le Festival » ce mercredi 7 juin 2017 avec le duo comique de l’heure Corbeil et Maranda qui menaient le bal toute la soirée. On a eu droit à des numéros d’humour bien entendu mais aussi à des numéros de mimes bruités , des imitations, de la progression des hommes de cavernes jusqu’à l’homme métro-sexuel et à une tirade bien montée sur St-Malachie, ville nommée par le public pour être la tête de turque ce soir et qui a donné de belles interactions entre le public et les humoristes.

Corbeil et Maranda Le numéro sur la santé et les docteurs qui nous soignent a particulièrement trouvé écho auprès d’un public qui croulait de rire devant l’absurdité mais aussi la vérité qui se révélait au grand jour; c’est presque l’autopsie du Québec avec des jeux de mots sur les patients politiques, tout à fait succulent. Ensuite c’est au tour de Geneviève Gagnon, connue pour ses capsules « Cours Toutoune » entre autres qui vient nous parler de prise en main, de massage relaxant, pour la majorité des gens, des hommes et la satanée pêche, de la relation avec notre chum qui nous connaît vraiment sans oublier le fameux Salon chasse et pêche. En terminant avec les rencontres sur internet, c’était impossible de ne pas l’aimer ou de rire de ce qu’elle nous fait imaginer.

Geneviève Gagnon Après une présentation de Corbeil et Maranda, c’est au tour de Martin Rozon de venir nous éblouir avec ces numéros de prestidigitateur humoristique qui en a impressionné plusieurs avec des prévisions suite au tir de la brique musicale ou manipulation d’une corde magique . Sans oublier le découpage de la silhouette de la vedette mystère choisie par une spectatrice pour venir nous visiter sur scène grâce à un savant découpage imprévisible. On aurait bien repris quelques numéros supplémentaires en deuxième partie.

Martin Rozon Cette fois on est accueilli par une Marina Orsini capotante, un numéro sur les doubles standards dans la société qui semble plus permissive pour les hommes, il semble bien. Ils nous montrent à quel point ils peuvent se synchroniser pour un numéro basé sur des sons de bruiteurs qu’ils traduisent à merveille et que l’on a vu en première pour notre plus grand plaisir. Ensuite c’est Martin Vachon, qui prend la relève de François Massicotte qui n’a pu être à Québec pour des raisons hors de son contrôle. Donc ce gars de la Galère nous entretien du monde des auditions et ce que l’on ne ferait pas pour obtenir le rôle; donc étude du monde et personnage à créer et moyen pour y arriver. Ensuite on passe en mode country c’est-à-dire danse en ligne si possible avant de nous amener dans le merveilleux monde de la famille et en particulier de l’accouchement et à quoi s’attendre.

Martin Vachon Quoi de mieux que la course au plaisir pour terminer la soirée qui nous a présenté un mini festival d’humour avant la période des festivals de l’humour; une très bonne idée qui serait plaisant de voir se répéter.