JEAN NICHOL … Tu étais là, au Centre d’art La Chapelle, ce 7 mars 2015

JEAN NICHOL … Tu étais là, au Centre d’art La Chapelle, ce 7 mars 2015 C’est ce 7 mars en soirée que Jean Nicol a présenté son nouvel album « Passion » aux spectateurs qui se sont venus à sa rencontre au Centre d’art La Chapelle, qui comprend 12 nouvelles chansons originales avec des textes et des rythmes variés. Comme toujours il se présente avec simplicité, pour nous faire découvrir ces dernières créations tout au long de sa prestation ainsi que certains souvenirs et ce avec une lueur de fierté dans les yeux.

Il entre sous les applaudissements de ses fans qui avaient hâte de le revoir sur la scène du Centre d’art La Chapelle et il leur dit « Je vous reviens » avec plein de bagages, les cheveux blancs, un peu plus sage…une de ses compositions provenant de son album « Passion » toujours avec la même belle voix qui le caractérise depuis tout ce temps. Ses 52 années de carrière, de passions, ont donné de très grand succès, des incontournables qu’il se doit de chanter et il nous les sert dans un pot-pourri des années 1970 dont : « cœur de gitan », « l’amour est une chanson », « premier amour », « une fille comme toi », entre autres.

Jean Nichol - Tu étais là Il est maître de sa destinée et « Je ne regrette rien » lui va comme un gant car le meilleur reste à venir et comme un bon vin, il s’améliore avec l’âge. « Chu ben quand j’T’avec toé », « Trois bonnes raisons », « Tu peux toujours compter sur moi » et « Je ne serais plus rien sans toi » en hommage à son épouse Nancy qui l’appuie depuis 32 ans, sont un bel exemple des pièces de son dernier album, écrites avec cœur, intelligence et des textes merveilleux, harmonieux et dont on sent l’émotion émerger lorsqu’il les interprète.

Ces nouvelles chansons côtoient à merveille tous ses souvenirs pour en faire un spectacle bien équilibré qui plaît à son public qui en redemande et qui ne se gêne pas pour chanter avec lui lors de « Angélique », « À ma Paula », « Donnez moi des roses » (en hommage à Fernand Gignac), « Sans toi » et plus encore, tous ces classiques qu’il revisite tout comme la portion « Tom Jones » et ses irrésistibles « Love me tonight », « Without love », « Pussicat » qui nous fait voyager dans le temps en une note ou deux.

Jean Nichol - Tu étais là Avec sa voix et ses paroles, il nous livre sa vie, ses espoirs ou déceptions, ses amours, son retour de l’enfer vers la sobriété et surtout le bonheur d’être là pour chanter pour nous… tout un transfert d’émotions avec les gens, qui dans une salle comme celle du Centre d’art La Chapelle, sont si près de lui comme s’il était à la maison avec ses musiciens exceptionnels qui l’accompagnent à merveille dans cette belle aventure. En finale, la pièce qui l’a fait connaître et qui est devenue son hymne national « Lady Mary » que tous chante, debout avec lui dans un dernier soupir.

Média des 2 rives.com, votre source d'information sur ce qui se passe des deux côtés du fleuve soit Lévis et Québec