Festival Québec Jazz en juin - Carte blanche à André Larue!

Pour cette soirée spéciale "Carte blanche" le Festival Québec Jazz en juin avait donné carte blanche à André Larue en ce 29 juin 2019 et il nous propose parmi divers projets celui de Kekilombo latin jazz project qui en soit en est un axé sur du jazz latin avec percussion/tamtam y ajoutant un style plus cubain. André Larue est un saxophoniste bien connu de la vieille Capitale , il nous propose certaines de ses compositions ou d'un des membres du groupe comme Clément Robichaud.

Festival Québec Jazz en juin Ombrage On ressent la chaleur de leur jeu avec "Silverado" avec un beau tempo sud américain et on assiste au changement de saxophone à quelques reprises y ajoutant le tapement des mains et pieds pour mettre de la texture à la musique. Le groupe s'amuse à rendre l'atmosphère avec ces musiques qui s'enchaînent avec un rythme fou, nous faisant oublier pluie et orages qui auraient bien voulu nous rafraîchir mais tel n'est pas le cas. On continue avec "Remember Joyce" toujours de style latino avec une terminaison presque en samba donnant le goût de danser. D'ailleurs cette portion se termine par beaucoup de percussions rapides et précises montrant l'habileté du joueur.

Festival Québec Jazz en juin Ombrage En seconde partie il nous présente son projet « Groove Street » électrique, éclectique et électrisant, nous transporte sur les routes du funk, du jazz-rock et du soul jazz, avec ses compositions originales et ses reprises inventives. Le projet « Groove Street » est le résultat d’une recherche artistique sur de nouvelles textures sonores au saxophone. Utilisant des effets électroniques habituellement réservés aux guitaristes, André Larue intègre à son jeu, des éléments empruntés aux « guitar heroes » et aux claviéristes, créant ainsi un jazz psychédélique inédit.

Festival Québec Jazz en juin Ombrage Après "Acid Wash", il nous présente sa composition "44-16" qui déménage l'air assurément. Ensuite c'est l'arrivée de son invitée spéciale la chanteuse Maude Brochu et ensemble ils ont déployé cet arsenal avec bonheur et audace, proposant un univers musical intense et envoûtant. Entouré d’une solide section rythmique (Manoel Vieira aux claviers, Juan Bernarbo Cruz à la basse électrique et Jean-Étienne Joubert à la batterie en remplacement d’Olivier Forest) ils ont su divertir les amateurs venus à leur rencontre.

Festival Québec Jazz en juin Ombrage Maude a insufflé instantanément de par son habillement la vibe woodstock avec son grand chapeau, ses longs cheveux et sa robe à frange on croirait remonter dans le temps; sa voix rauque par moments s'ajuste parfaitement à la mélodie y ajoutant un groove (so you thought) et d'enchaîner avec "bad, bad news" avec un musicien supplémentaire, soit le fils d'André Larue à la guitare. Après les deux volets d'André Larue, la soirée s'est poursuivi avec Amen Deniro et Marius Larue (style DJ)- Le programme était encore une fois offert par les Foyers Don Bar et leur propriétaire Gilbert Dion, un mécène du jazz à Québec.