FESTIVAL JAZZ ETCETERA LEVIS: un vendredi tout en blues explosif!

Festival Jazz etcetera Lévis Ombrage Pour sa 2e journée, soit le vendredi 9 août 2019, le Festival Jazz etcetera Lévis a créé une programmation 100% blues qui a amené les festivaliers de tous âges à se munir d'un imperméable et venir coûte que coûte pour assister à cette soirée particulière débutant à 18h30 par un géant du blues tant attendu soit Guy Bélanger Band et son invité Kim Richardson qui ont brassé la cabane en offrant un spectacle enflammé sur la grande Scène Desjardins le tout une présentation de Semico. Guy Bélanger, instrumentiste prodigieux, compositeur d'ambiances et d'émotions, il est un performer remarquable. Avec cinq albums solos à son actif, l'harmoniciste-chanteur continue sur sa lancée.

FESTIVAL JAZZ ETCETERA LEVIS - Kim Richardson et Guy Bélanger Ombrage Il débute la soirée en présentant ses musiciens qui l'accompagnent et sont la trame de fond des sons qu'il sort grâce à ses harmonicas Seydel (Allemagne) et pour la première de la soirée on le voit en sortir une de sa ceinture musicale pour jouer une pièce instrumentale de son album "traces & scars" -See the light. Son spectacle propose un voyage à la croisée des nombreux chemins du blues et du folk mais puise aussi dans les rythmes funk et rock et est tiré de plusieurs pièces de ses albums. "Last night" fait siffler et crier les fans qui adore cette pièce très blues avec de méchants accords rapides au travers. Il nous présente "wicked", une nouveauté qui apparaîtra sur son prochain album en novembre 2019 et qui fait bouger les festivaliers qui sont arrivés tôt pour ne rien manquer de cette soirée 100% blues qui attire la foule.

FESTIVAL JAZZ ETCETERA LEVIS - Guy Bélanger Ombrage Harmoniciste de l'année aux Maple Blues Awards en 2015 et 2017, artiste invité de Céline DionTournée québécoise, été 2016; Artiste invité Cirque du Soleil/45 Degrés, Dubai au printemps 2018 et gagnant de 2 prix Jutra pour les trames sonores de Gaz Bar Blues et de Route 132 qui ne sont que quelques-uns de ses accomplissements. Il nous rappelle également les années passées avec son ami Bob Walsh en lui offrant la chanson "My dearest friend" qui a été très appréciée. Après quoi une invitée qui a été de ses albums et spectacles, que l'on déjà eu plaisir de voir sur cette scène soit Kim Richardson qui chante professionnellement depuis l'âge de 14 ans. Gagnante de deux prix Juno, Kim a touché avec brio à tous les styles de musique: du rock au pop et du r&b au gospel sans oublier le jazz.

FESTIVAL JAZZ ETCETERA LEVIS - Paul DesLauriers Band Ombrage Tant sur scène qu'en studio, elle s'est produite avec des artistes tels que Stevie Wonder, Céline Dion, Barry White, Chris DeBurgh, Corey Hart, Lara Fabian, Éric Lapointe, Ginette Reno, Richard Séguin, Bruno Pelletier, Isabelle Boulay, Rock Voisine, Gregory Charles et, bien sûr, Guy Bélanger. Ce soir elle chante "Lonely night on Georgia", "Back-up singer bleus" qui raconte un peu sa vie, "Dont try to explain" faite en studio puis "Feel it" nous invitant à danser sur cette pièce plus rythmée. Les gens ne voulaient plus les laisser partir mais à 20h10 c'est le second spectacle de la soirée présenté par Lemieux Nolet sur la Scène St-Louis qui débute, soit: Le Paul Deslauriers Band et son invité Dawn Tyler Watson

FESTIVAL JAZZ ETCETERA LEVIS - Dawn Tyler Watson Ombrage Le Paul DesLauriers Band, power trio blues-rock québécois mené par Paul DesLauriers et Sam Harrisson accueille maintenant le bassiste Alec McElcheran et présente son nouvel album Bounce (sortie 31 mai 2019). Reconnu pour leur énergie et leur interaction musicale, le groupe parcourt régulièrement les États-Unis, l'Europe et l'Ouest Canadien. Les prix récoltés témoignent de la qualité de ce spectacle. Le PDB est un des groupes canadiens les plus récompensés lors des dernières éditions des Maple Blues Awards et il termina 2e à l'International Blues Challenge à Memphis en 2016 parmi 119 groupes sélectionnés à travers le monde. Dès les premières notes énergiques, les gens dansent dans la rue St-Louis sur "let get some love". Ce soir ce sont des milliers de fans de blues et des groupes présentés, qui se sont rassemblés et ont rempli les rues St-Louis et Côte du passage. Tout au long de leur portion, le groupe rock la foule qui en redemande.

FESTIVAL JAZZ ETCETERA LEVIS - Dawn Tyler Watson Ombrage C'est presque le délire lorsqu'on retrouve Dawn Tyler Watson née en Angleterre et montréalaise d'adoption, qui est devenue au fil des ans une artiste blues de renommée internationale. Grande gagnante, parmi 260 candidats, de l'International Blues Challenge à Memphis en 2017, Dawn est également une habituée des Canadian Maple Blues Awards recevant pas moins de 3 trophées à ce jour. Ses influences musicales sont multiples et incluent le jazz, le soul, le gospel et le folk. Ayant collaboré à de multiples projets communs, Dawn et Paul DesLauriers sont des complices musicaux depuis plusieurs années. C'est toute une retrouvaille qui permet à Dawn de nous présenter son nouvel album et s'amuse même à imiter la trompette avec sa bouche . Ensuite ils font un duo des chansons qu'ils ont déjà eu le plaisir de performer ensemble dont "Money cant buy me love" puis Kim Richardson s'ajoute à l'équation pour une note supplémentaire d'harmonie.

FESTIVAL JAZZ ETCETERA LEVIS - Le Lachy Doley Group, directement d'Australie Ombrage Pour terminer la soirée, de retour sur la Scène Desjardins dès 21h45 une présentation du Bistro Evolution, directement de l'Australie "Le Lachy Doley Group" Surnommé le Jimi Hendrix de l'orgue Hammond, Lachy Doley est aujourd'hui le plus célèbre joueur d'orgue australien de blues soul rock dans le monde. Un joueur capable de pomper, choyer et marteler parfois les sons les plus incroyables d'un clavier: des sons intenses, féroces et parfois transcendants.

FESTIVAL JAZZ ETCETERA LEVIS - Le Lachy Doley Group, directement d'Australie Ombrage On était tous un peu curieux de voir ce groupe nous arrivant de l'autre bout du monde et dès les premières notes on tombe tous sous le charme de ce virtuose charismatique qui nous amène dans son monde particulier. Il bouge beaucoup et se contorsionne dans tous les sens en laissant sa passion exploser donnant l'impresssion d'entendre des sons de guitare avec un wawa-fuzz comme dans les années 70 . Il nous crie "Say that you love me" pendant qu'il fait chanter pour ne pas dire pleurer son instrument donnant une musique hypnotique -on se croirait à Woodstock par moments et les gens sont survoltés par sa musique, son style, ses mouvements et les éclairages qui l'entourent...tout un showman et une fin de soirée explosive.