Le monde insolite de Guy St-Laurent, ancien journaliste de Québec!

Guy St-Laurent Ombrage Rencontrer des gens aux attributs invraisemblables ou aux pouvoirs extraordinaires pour en faire une émission à succès au Japon peut sembler impossible. Pourtant, Guy St-Laurent, ancien journaliste de Québec, l'a fait pendant plusieurs années et raconte cette étonnante aventure dans son livre Le monde insolite de Guy St-Laurent. Cet ouvrage plonge le lecteur dans un univers pittoresque peuplé de géants, de funambules, d'un mangeur de vélos ou encore de la femme aux plus longs cheveux au monde. Un récit enrichi de photos surprenantes, qui en laisseront plus d'un(e) bouche-bée.

Natif de Thedford Mines, Guy St-Laurent savait dès son plus jeune âge qu'il serait journaliste, mais il était loin de se douter qu'il réaliserait une émission télévisée au succès retentissant, et qui plus est, au Japon ! Sa vocation de « montreur de sensationnel » est née de sa rencontre avec le grand gourou français Yvon Yva, qui est doué d’un talent exceptionnel, l'hypnose collective. Grâce à son vaste réseau de contacts, Guy St-Laurent réussit à orchestrer un événement qui deviendra un record. En effet, en 1976, Yvon Yva réussit à hypnotiser 50 personnes installées à Place Québec, et ce, depuis un hélicoptère en vol au-dessus de ces volontaires. Cet exploit fut largement relayé par CHRC, radio québécoise fort populaire à l'époque.

C'est ensuite une visite au Festival des records fantastiques, en France, qui lui ouvrira les portes de ce monde si mystérieux et stupéfiant, et le confortera dans son désir de le rendre accessible à un plus grand nombre. Il se lie d'amitié avec des personnages qui le suivront dans son aventure, tels que Michel Lotito (M. Mangetout), qui mange des vélos et que le public a pu voir en action à Expo Québec; Henry's, un funambule au sang-froid incroyable qui s'est tenu en équilibre sur les deux pieds d'une chaise posée sur le toit de l'ancien édifice du Soleil, ou encore John Massis, l'homme à la mâchoire la plus forte au monde. En 1978, Guy St-Laurent organise son premier Festival du fantastique au Théâtre St-Denis, à Montréal, événement qui deviendra sa carte de visite pour percer le marché télévisuel.

En 1979, un Japonais lui propose la réalisation d'un film sur M. Mangetout, cet homme à l'estomac et au métabolisme surnaturels, indifférent à la douleur. C'est à ce moment précis que débute la grande aventure de Guy St-Laurent avec la télévision japonaise. Afin de réaliser plusieurs émissions présentant ces hommes et femmes singuliers au public du pays du Soleil-Levant, il a dû voyager à travers le monde, rencontrer des gens hors du commun et même mettre sa vie en danger à quelques reprises. N'oublions pas qu'à cette époque Internet n'existait pas, les recherches pour identifier et localiser ces personnes uniques représentaient un travail de longue haleine, parfois risqué. Guy St-Laurent a eu le privilège de collaborer avec plusieurs recherchistes chevronnés, déployés aux quatre coins du monde (États-Unis, Australie, Angleterre, France, Brésil, Canada, Afrique). Leurs efforts furent récompensés par des cotes d'écoute jamais enregistrées auparavant, un véritable phénomène télévisuel !

Guy St-Laurent a eu une chance inouïe de rencontrer les êtres les plus fantastiques du monde, comme il en témoigne dans son récit. Et que dire de la fierté de ce Québécois méconnu du milieu télévisuel de sa province natale, qui a su rafler les honneurs et devenir une star dans un pays où les codes culturels et la langue s'érigeaient a priori en barrières infranchissables. Rien n'est impossible pour qui a du talent et de la détermination comme Guy St-Laurent. Son récit est celui de sa vie, une histoire vraie qui conjugue dépaysement total, rencontres mémorables et fabuleux destin.

Pour vous procurer Le monde insolite de Guy St-Laurent, rendez-vous sans tarder à BOUQUINBEC.CA/BOUTIQUE!