Le Grand Théâtre de Québec a accueilli Guy Bélanger et Paul Deslauriers Band!

Lors de la soirée du 26 octobre 2018, le Grand Théâtre de Québec a eu le plaisir d'accueillir "La fine fleur du blues québécois" à la Salle Octave-Crémazie soit Guy Bélanger avec sa ceinture d'harmonicas et ses 3 musiciens ainsi que son ami Paul Deslauriers et son band pour offrir comme au cinéma un programme double, présenté avec fierté par Radio Canada pour le plus grand plaisir des fans de blues. La première partie nous amène l'harmoniciste Guy Bélanger en symbiose avec ses puissants compagnons d’aventure, Rob McDonald (guitares), Marc-André Drouin (basse) et Michel Dufour (batterie).qui terminent ainsi leur longue tournée Traces & Scars et ouvrent le bal avec des pièces tirées de différents albums crées depuis leur formation.

Guy BélangerOmbrage Que ce soit -let's take a walk" ou autres pièces de -Crossrads - on entend chanter les intruments de ce groupe de virtuoses qui ont le don de les faire vibrer pour devenir parfois une musique lancinante qui nous pénètre et associée avec la beauté de certaines images qui deviennent une carte postale brillante, un très beau tableau. Il nous offre quelques clin d'oeil comme celui de Jamey Johnson avec "last night", un blues super sexy où on sent les instruments obéissant sous leurs mains habiles donnant de beaux solos et une superbe interprétation d'environ 8 minutes de pur bonheur. Il alterne entre des pièces plus rapides -entre amis - et pleines d'entrain et plus douces comme la musique de film que son frère a fait.

Guy BélangerOmbrage Autre hommage, celui de Bob Walsh qui nous montre de belles images de son "Dearest friend Bob" pendant qu'ils jouent fabuleusement et que les projections nous le rappellent à notre souvenir dans diverses époques de sa vie et celle de Guy Bélanger. On a droit à une pièce avec Paul Deslauriers qui ajoute sa guitare au mélange déjà riche du quatuor y ajoutant un son particulier pour terminer cette première partie qui a passé très vite.

Au retour on continue avec un autre groupe dont l’excellente réputation dépasse nos frontières depuis longtemps, c'est la portion de l’électrisant Paul DesLauriers Band, avec le jovial Paul (guitares électriques et chant), Greg Morency (basse et contrebasse) et Sam Harrisson (batterie et percussions). Le groupe débute sur le chapeau des roues avec une pièce endiablée qui nous montre leur passion qui se réflète souvent sur leurs visages expressifs qui parfois se contortionnent sous le plaisir d'interpréter ces pièces qui demandent une dextérité incroyable et une vitesse exceptionnelle donnant un son par bout démentiel. Ils ont vraiment le rythme au bout des doigts que ce soit des pièces tirées de l'album Relentless ou autres interprétations.

Paul Deslauriers BandOmbrage Bien entendu il a su aller "going down slow" avec Guy Bélanger qui harmonicise la pièce que Paul Deslauriers interprète avec une guitare à deux manches qu'il joue magnifiquement . Il nous offre également sa pièce de blues favorite "Love in vain" avec une musique pénétrante tellement qu'on aurait dit qu'en regardant dans la salle que tous les spectateurs étaient transformés en bubble head hochant la tête au même moment pour une connection en parfaite harmonie. Il nous chante "Take me to the brink" en nous faisant participer à un voyage psychadélique comme il l'appelle pour terminer à fond de train comme au tout début. Lors de cette soirée endiablée, Guy et Paul ont également fait quelques chansons l’un avec l’autre ce qui nous a donné une rare occasion de voir ensemble tous ces bluesmen d’exception.