OPÉRA DE QUÉBEC - L’ENFANT ET LES SORTILÈGES

Pour une 4e année le Festival Opéra de Québec offre tout un éventail lors de son édition 2014 promettant de plaire à tous les publics, qu’ils soient amateurs ou connaisseurs de ce genre musical et lorsque l’on pense à cette œuvre de Maurice Ravel « l’Enfant et les sortilèges » une fantaisie lyrique dans laquelle se mêlent et se succèdent plusieurs genres musicaux, du jazz au foxtrot en passant par la polka et la valse on sait immédiatement qu’il plaira plaira à un public de tout âge devenant une belle occasion d'initier les jeunes à l'opéra!

Mis en scène par Philippe Soldevila et interprété, entre autres, par Julie Boulianne (mezzo-soprano), Pascale Beaudin (soprano) et Aaron Ferguson (ténor), ce spectacle d'une durée de 50 minutes nous amène au pays de l’imaginaire d’un jeune garçon qui se retrouve en pénitence dans sa chambre pour sa mauvaise conduite.

OPÉRA DE QUÉBEC - L’ENFANT ET LES SORTILÈGES Il se rebelle contre les devoirs et s’acharne à détruire tout ce qui lui tombe sous la main que ce soit le mobilier, les animaux, les murs, le foyer…rien ne lui résiste et cette rébellion donne lieu à une rebuffade de l’entourage qui veut lui montrer son mécontentement. Soudainement, comme dans un mauvais rêve, tout s’anime devant lui que ce soit les fauteuils dans une marche colorée, l’horloge qui en perd le temps, la théière et la tasse qui ont ressuscités de la poubelle dans laquelle il les avait mis, tout un ballet succulent.

OPÉRA DE QUÉBEC - L’ENFANT ET LES SORTILÈGES Le feu lui apparaît comme une déesse tentaculaire et surtout spectaculaire que l’enfant essaie de dompter et de retourner à la source, au foyer. Même les dessins de la tapisserie qu’il a saccagée prennent vie pour lui rappeler ses méfaits, dans la complainte du chien bleu tandis que le livre d’histoire lui amène une princesse enchantée et ses laquets.

OPÉRA DE QUÉBEC - L’ENFANT ET LES SORTILÈGES On s’approche tour à tour de la magie, l’acrobatie, la danse, les contines, tout un ballet mouvant sous l’égide de l’Opéra avec ce programme familial par excellence car tout le décor est mis contribution en oubliant pas les murs, planchers ou bureau d’étude qui deviennent planches de dessin en étant utilisés avec précision. Nous faisant vivre la revanche des mathématiques ou des animaux qui font partie de son désarroi débutant par les chats pour se poursuivre au jardin où on assiste à un défilé des plus colorés de diverses espèces les plus séduisantes que les autres, que l’enfant avait chassé ou capturé auparavant.

Les costumes sont épatants, brillants et on a misé dans le mille pour traduire cette rêverie d’enfant qui désemparé ne veut finalement ce que tout enfant est en droit d’avoir, l’amour de sa maman qui comblerait son cœur et l’empêcherait de s’en prendre aux autres. Par un geste humanitaire, il montre enfin qu’il peut être bon et les animaux l’aideront à leur tour pour retourner voir sa maman. Le tout se déroule dans un décor particulier leur permettant des fantaisies à multiples reprises.

OPÉRA DE QUÉBEC - L’ENFANT ET LES SORTILÈGES Un divertissement féerique de 50 minutes, qu’il faut mettre à son horaire les 24, 25, 26 et 27 juillet 2014 pour vivre « L’Enfant et les sortilèges » à la Salle Octave-Crémazie du Grand Théâtre de Québec et ce n’est qu’un début car vous aurez d’autres occasions de vivre le Festival (voir horaire www.festivaloperaquebec.com )

Média des 2 rives.com, votre source d'information sur ce qui se passe des deux côtés du fleuve soit Lévis et Québec