FESTIVAL JAZZ ETCETERA LÉVIS…un week-end explosif sur deux scènes

Après avoir connu un départ fulgurant les deux premiers jours, le samedi 8 août 2015 n’a pas été en reste avec six nouveaux spectacles en offrant pour tous les goûts. La série débute par le groupe De Si Belles a cappella qui offre des versions jazzées de chansons francophones et anglophones dont certaines des Beatles ou Steevie Wonder entre autres montrant bien pourquoi elles ont gagné le concours régional Cégeps en spectacle 2015.

Collin Katee Sabrina 16h15 rendez-vous sur la Scène Desjardins pour l’énergique Shawn McPherson avec son harmonica et ses trois musiciens qui nous amènent dans l’univers Blues. Ils jouent à fond de train pour tous les amateurs de blues présents y allant de « Kansas City », « Nobody but you babe » avec un super style d’harmonica et sa façon de chanter ajoute à la profondeur de chacune des pièces. Ils nous présentent leur composition blue grass « Want you back » avec la voix mature de Shawn et on sent qu’il possède une âme blues de part en part. Comme invité spécial, Rick L. Blues, qui les rejoint pour quelques duos d’harmonica et chansons; qui vante d’ailleurs leurs mérites. On a droit aussi à un hommage à BBKing et « the thrill is gone » nous montre son respect pour le blues. Nul doute que ce jeune prodige de 20 ans se retrouvera parmi les plus grands bluesman rapidement.

Grands Feux Loto-Québec Retour à la scène Loto-Québec et le spécial Broadway que Colin Hunter, Kathy Julien et Sabrina Ferland nous ont concocté en nous amenant dans le monde des comédies musicales avec des chansons telles que « Summertime », « Evita », « Memory », ou plus crooner tel que « Fly me to the moon », « New York New York »…ils ont été vraiment « Unforgettable ».

Ensuite pour nous réchauffer c’est « Mamselle Ruiz » et son groupe de jazz world latin qui nous présente son monde ensoleillé avec sa voix éblouissante et ses danses tirées de son folklore traditionnel mexicain. Elle déguise Lévis en plage tropicale avec sa versatilité de rythmes et fait virevolter sa robe sous une musique endiablée…toute une boule d’émotions vibrantes y allant même de chansons à répondre et de légendes chantées.

Messe Gospel Pause pour les Feux Loto Québec qu’une multitude de gens vont voir sur la Terrasse de Lévis qui est toujours aussi appréciée puis retour au Festival de Jazz Etcetara Lévis avec The Brooks et Alan Prater qui est un collectif né de l’amour commun de sept musiciens talentueux pour la musique funk et soul vintage. Les rythmes chauds, authentiques, et funky se détachent particulièrement grâce au style et à la voix d’Alan Prater qui a séduit les festivaliers et les a fait danser pour mieux les réchauffer car dame nature rendait la soirée assez ardue. Sur la rue Bégin, les danseurs se sont dégourdis avec Odeur de Swing et l’École de danse Port-O-Swing, belle façon de terminer cette troisièmes journée.

Dimanche le 9 août 2015, c’est le retour de la traditionnelle messe jazzée à l’Église Notre-Dame de Lévis remplie à pleine capacité car les gens adorent ce style de messe avec les chanteurs des chœurs de Cégep Lévis-Lauzon, Polyphonique, du Monde et des Saisons. Carole Légaré dirige ces quatre groupes tandis que Sébastien Champagne et Pierre-Antoine Rivard les ont accompagné au piano et à l’orgue.

Côté musique ce sont « Les Évadés » qui nous présentent leur Jazz World aux accents tango nuevo, musique traditionnelle juive ajoutant des ambiances arabisantes…alternant l’utilisation d’un violon traditionnel et du héru (violon chinois) donnant des notes aériennes et hypnotisantes. « Come on jazz » réveille notre fibre Big Band avec ses 18 musiciens et deux chanteuses qui apportent une note vibrante aux pièces présentées dans un style varié à base de blues, jazz à la sauce Big Band .

Road Blues Band Dès 15h30 la rue Bégin est pleine des fans du groupe « Roadblues Band » qui semblent les suivre où ils vont. Cette formation roule sa bosse depuis 7 ans . Ils nous font découvrir leur répertoire blues, folk et rock dont des pièces de BBKing, James Brown, The Doors entre autres.

Quant au spectacle de fermeture, il a lieu sur la scène Desjardins avec le groupe Kékilombo , nouvellement formé depuis 6 mois par 5 musiciens de talent, en présentant un jazz latin authentique et moderne. Ils ont livré avec vigueur et maîtrise une fusion entre le jazz et la musique afro-cubaine. Tout un cocktail explosif et festif soulignant ainsi la fin du Festival Jazz Etcetera de Lévis qui fêtera son 10e anniversaire l’an prochain et qui nous promet toute une programmation soulignant ce palier…. encore une fois toute une réussite.

Média des 2 rives, votre source d'information sur ce qui se passe des deux côtés du fleuve soit Lévis et Québec