Festival de Cinéma en Famille de Québec - L'APPEL DE LA FORET!

Festival de cinéma en famille de Québec Ombrage Le Festival de cinéma en famille de Québec (FCEQ) existe depuis 2012. Sa mission est d’offrir le meilleur du cinéma d’ici et d’ailleurs pour les enfants et la famille, car le cinéma forme l’esprit critique, encourage l’affirmation de soi, amène l’ouverture sur le monde, stimule la curiosité sans parler des nombreuses passions qui se développeront. Si on se fie à l'achalandage du CLAP de Ste-Foy, on battra assurément des records d'assistance pour 2020.

En ce mercredi, cela grouille de monde au CLAP qui présente plusieurs films en même temps grâce à ses 12 salles modernes qui permettent d'offrir une grande variété. Aujourd'hui le film qui a attiré notre attention est L'APPEL DE LA FORÊT, un film de Chris Sanders d'une durée?de 100 min en version française de THE CALL OF THE WILD des États-Unis. 2020 et conseillé à partir de 7 ans mais je peux vous confirmer que tous peu importe l'âge ont adoré Buck, le chien héros de ce film d’aventures réalisé par Chris Sanders. Scén.: Michael Green, d’après l’œuvre de Jack London.

Cette adaptation du classique de la littérature signé Jack London, L’APPEL DE LA FORÊT relate l’histoire d’un prospecteur d’or du nom de John Thornton, traversant le territoire canadien du Yukon, alors en pleine ruée vers l’or, au XIXe siècle. Cependant même si on se retrouve en pleine course vers l'or on a en parallèle la vie de Buck un chien très colosse mais avec un visage qui vous séduit, vous faire rire et de voir son cheminement passant d'un gentil trouble fête qui s'amuse avec son premier maître à un chien battu, cassé par des malfaiteurs qui le vendent en Artique pour faire encore plus de l'argent, est tout sauf ordinaire.

Buck apprend à suivre son instinct, à faire de bonnes choses lorsque possible avant de devenir un chien de meute puis chef de traîneau pour un livreur de courrier dans le Nord avec lequel il vivra plein d'aventures et on s'attache à ce chien au regard humain qui est surprenant de par les choix qu'il fait. On a de beaux paysages en arrière plan en permanence et beaucoup d'action surtout lorsqu'il rencontre son dernier maître John Thorton, un Harisson Ford à l'aise dans la nature et avec qui le temps passe si vite. On participe à la quête d'un rêve d'un voyage imaginaire avec le fils défunt de ce dernier et que Buck rend possible et tellement fou; on les voit marcher à travers la forêt, faire du kayak , rencontrer des ours, loups et d'autres prospecteurs dont l'or a stimulé la folie.

L'appel de la forêt Ombrage Tellement de beaux paysages, une imagerie hors du commun, un retour dans le temps de la prospection où parfois la méchanceté et la folie humaine sont présentes tout comme la bonté et grandeur d'âme peuvent aussi être au rendez-vous; où tous les chemins peuvent vous amener vers votre ultime destin si vous savez suivre votre coeur sur le chemin au bout du monde en partant à l'aventure.

Pour d'autres films présentés pendant la relâche, consultez la programmation du FECQ qui vous aidera à choisir le style de films, la date et l'endroit choisi