LE BUS, présenté par la Troupe de théâtre Entr’Amis Lévis

Les 17 et 18 avril 2015, la pièce « Le Bus »a été présentée par La Troupe de théâtre Entr'Amis Lévis à l’auditorium du Collège de Lévis qui les accueille à nouveau cette année pour leur 18e production. Cette saison ils ont choisi de jouer la pièce « Le Bus » des auteurs Gaston Côté et Martine Bisson. La mise en scène a été confiée à son auteur, Monsieur Gaston Côté, qui est très impliqué au sein de la Troupe Entr'Amis Lévis depuis plusieurs années.

La pièce, conçue en plusieurs tableaux, présente des scènes aux thèmes variés où l'on partage un moment de vie des usagers qui vont et viennent au hasard d'un trajet d'autobus. Des rencontres marquantes s'y font et on a assisté au dévoilement d'une large palette de personnages colorés et attachants, inspirés de la vraie vie, dont les chauffeurs d'autobus sont des témoins silencieux.

La troupe Entre Amis Conduire un autobus est loin d’être banal et si on en parlait à notre prochain voyage, le chauffeur aurait sûrement long à nous raconter, s’il se laisse aller aux confidences. C’est parfois un métier à risque pour les nerfs car il y a parfois de méchants numéros qui montent à bord et décident de s’entretenir avec le chauffeur qui doit rester là et ne peut s’enfuir, que ce soit des niaiseries de gars saoul, des répétitions sur la météo, sur les anglais et autres sujets stupides sur lesquels ils doivent se retenir de répondre…et certains avec promesse de revenir le lendemain et de recommencer.

Une douzaine de tableaux qui se passent dans l’autobus ou à l’arrêt avec un côté plus rigolo quand c’est la boisson qui les fait parler de travers mais aussi plus touchant et criant lorsqu’il s’agit d’une personne âgée qui n’en peux plus de retenir la souffrance toujours vivante dans ses souvenirs, qui le rongent et qui est venu chercher la fibre sensible des spectateurs lorsque Denis Messier y est allé d’un monologue frappant sur l’abus des enfants emprisonnant la peur, la honte, la douleur le tout sous le couvert d’un brouillard l’enveloppant plus éloquent que les mots.

Plus amusant lorsque la chauffeure/chauffeuse/chauffrette se fait « cruser » par un homme qui la trouve bien de son goût et qui achèterait bien un calendrier de chauffeuse d’autobus ou lorsqu’un trucker qui rêve de devenir de chauffeur ou lorsque des personnes ayant une légère déficience vont se promener jusqu’à St-Nicolas. Les mises en situation géographique sont bien ciblées car l’action se passe sur les rues Bégin, st-Joseph, Cité Desjardins, boul. de la Rive-Sud et jusqu’au ciné-parc de St-Nicolas (qui existait à l’époque où la pièce fut créée.) Les rencontres se multiplient et les textes sont assez bien ficelés, colorés et nous amènent dans l’esprit parfois biaisé de certains personnages aux abords de la névrose mais qui nous font parfois penser à des gens que l’on connaît ou rencontre au fil de nos jours.

Denis Messier y est allé d’un monologue frappant sur l’abus des enfants Petit clin d’œil à la fraude que certains essaient de perpétuer dans ce mode de transport puis au monde des sans-abris, de la musique, du décrochage scolaire et des réflexions qui peuvent changer notre vie, en passant par des joueuses de Bingo, de la maladie, de la vieillesse, des téléphones dérangeants en allant jusqu’aux selfies même si l’action se passe en 2006, époque où la perception électronique n’était pas encore introduite . Les thèmes n’ont pas pris une ride car ce sont des propos qui demeureront de tous les temps. Pour un bon 2h15, on a été les témoins de ces acteurs de la vie qui ont le don de nous faire rire ou de nous toucher, selon le véhicule choisi et ce depuis plusieurs années déjà.

La Troupe de théâtre Entr'Amis Lévis existe depuis plus d’une quinzaine d'années et regroupe des comédiens amateurs, en majorité lévisiens, qui montent et présentent une pièce par an. Une grande partie des profits de la pièce est remise annuellement à l’établissement scolaire qui nous accueille, pour les remercier de nous permettre d’utiliser leurs locaux. Assister à une de leur production, c’est vouloir revenir l’année suivante voir ce qu’ils nous ont concocté pour notre plus grand plaisir.

Média des 2 rives, votre source d'information sur ce qui se passe des deux côtés du fleuve soit Lévis et Québec