EMPIRE – un cirque sensuel, surprenant et totalement époustouflant

Lorsqu’on arrive près de la Spiegeltent qui est érigée au Port de Québec depuis le 24 juin jusqu’au 19 juillet 2015 (des supplémentaires ayant été ajoutées du 14 au 19 juillet) on sent déjà que ce sera différent de ce que l’on a vu. Le décor aux images suggestives mais très artistiques, le tapis rouge, l’entrée de la tente équipée d’une maison aux miroirs, la note « not suitable for all ages » (pas pour tous les âges) sur la roulotte de la billetterie et le bar, nous montrent que tout a été prévu pour plaire à la clientèle adulte.

Empire de Spiegelword EMPIRE renverse les limites du cirque, du cabaret, de la variété et du burlesque en réinventant ces genres pour un public du 21ième siècle. Le spectacle a été présenté en première mondiale à New York à l’été 2012, le premier spectacle à avoir lieu sous une tente à Time Square. Après des critiques dithyrambiques, des représentations à guichets fermés et des ovations debout à New York et à travers l’Australie, Spiegelworld présente présentement son tout nouveau spectacle EMPIRE au Canada!

En entrant sous ce chapiteau antique de près de 700 sièges, on est frappé par la décoration de miroirs biseautés autour de cette rotonde, équipé de banquettes de velours tout autour, de bancs et chaises placées en cercle sur 2 étages, tout autour de cette scène très intime mais qui nous semble trop petite pour contenir cette troupe colorée qui a en tête toute une suite de numéros les plus spectaculaires les uns que les autres. On a vraiment plus l’impression d’entrer dans un bar américain doté d’une animation hors pair, de bonne musique et d’une ambiance du tonnerre.

Empire de Spiegelword Ils gardent l’intérêt de leur public tout au long du spectacle de 90 minutes qui passent à la vitesse de l’éclair mettant en vedette les plus grands talents internationaux jamais regroupés sous une tente. Les maîtres de cérémonie, Oscar et Fanny un couple surprenant, nous guident tout au long du spectacle alors qu’un excentrique groupe de personnages aident Oscar à restaurer son empire. Et ils ne perdent pas une minute pour nous faire rire avec des numéros de changements éclairs, contorsions, streaptease et interactions avec le public particulièrement avec les spectateurs des premières rangées qui deviennent leur complices volontaires ou non, le tout dans les deux langues, apprenant encore les rudiments du français pour nous plaire encore plus, donnant des dialogues parfois rigolos, mais aussi sexy et provocants.

On est estomaqué dès le début par les contorsions et mouvements de gymnastique de Lucia Carabines qui nous hypnotise avec sa sensualité , suspendue dans sa bulle transparente juste au dessus de la scène centrale, tout près des spectateurs. C’est absolument fascinant, très artistique et carrément magique lorsqu’une tempête de bulles de savon arrive vers la fin du numéro. Les pièces musicales choisies sont parfois pré-enregistrées mais nous sont produites en direct aussi lors des numéros où la chanteuse Miss Purple nous fait entendre sa voix puissante, suave et énergique sous la musique de Moon Dog qui joue de main de maître.

Empire de Spiegelword Les séduisantes Gorilla Girls de l’Ukraine forment un trio surprenant, séduisant et très acrobatique créant diverses figures dont une pyramide humaine parfaitement balancée et sont loin de ressembler à des gorilles grâce à leur habillement style français avec corset, jarretelles et dentelles mais qui ne nuisent en rien à leurs mouvements habiles, rapides et spectaculaires. Suivi de l’homme à la toupie coupante, un Canadien qui met à l’épreuve son sens de l’équilibre en rendant un peu nerveux le public qui est plus près et qui reviendra en finale avec un numéro encore nous prouvant que l’équilibre peut être atteint de plusieurs façons.

Autre surprise au menu, offert par le couple russe Denis Petaov et Mariia Beseimbetova présentant un numéro de danse acrobatique à patin à roulettes qui a fait crié le monde très impressionné par leur vitesse d’exécution, leur force et l’intensité de leurs prouesses impensables pour ne pas dire si dangereuses. Pour détendre l’atmosphère notre couple de « clows » sexy revient périodiquement avec des numéros les plus rigolos les uns que les autres, they are bananas. L’Éthiopie nous amène un des numéros les plus spectaculaires par la façon qu’à le jongleur humain Black Flinstone de lancer, rattraper, faire tourbillonner et revirer comme une crêpe avec 40 révolutions son frère Big Mac Boy avec seulement ses pieds – on devait retenir son souffle de peur qu’une impasse vienne à se produire si proche de leur public, augmentant encore plus le danger présent.

Empire de Spiegelword Parmi les autres prestations, on retrouve le duo Lime Green Lady and Carrot Man qui se balance l’un et l’autre de façon magnifique et sensuelle, le japonais Half Naked Asian Dude Wearing Pigtails, champion du monde de la roue, qui roule dangereusement à travers le public après s’être bien amusé au début avec des balles volant en tous sens, et le canadien 3D Graffiti Guy qui crée des structures impressionnantes, ancrées entièrement sur une plume et qui remporte la palme des ovations, après avoir balancé tout doucement et très lentement (environ 18 minutes de patience, d’équilibre et de précision) bois et plume pour créer un visuel des plus délirants, incroyables mais qui flotte là devant nos yeux agrandis d’émerveillement, pour une finale explosive.

Empire de Spiegelword Pour créer EMPIRE, le producteur de Spiegelword, Ross Mollison, a rassemblé une équipe de création impressionnante composée du metteur en scène Terence O’Connell (Plusieurs succès australiens tels que The Last Laugh et Circus Oz), du chorégraphe John « Cha Cha » O’Connell (Strictly Ballroom, Moulin Rouge, The Great Gatsby), de la designer Angus Strathie (Gagnante d’un Oscar pour Moulin Rouge) et de l’éclairagiste Ginger Corbett (Greg Allmann, Guns n' Roses) qui ont vraiment su nous concocter une soirée hors de l’ordinaire et qui nous donne le goût d’y revenir encore pendant leur passage à Québec, pour revoir sous un autre angle, en choisissant un autre côté de scène, le meilleur du cirque venu à notre rencontre, nous accueillant à bras ouverts et discutant avec nous lors du cocktail de lancement médiatique qui nous a permis d’en connaître un peu plus sur leur vie de bohème… toute une rencontre en cette soirée du 25 juin 2015.

Média des 2 rives, votre source d'information sur ce qui se passe des deux côtés du fleuve soit Lévis et Québec