DON JUAN SYMPHONIQUE à la Salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec!

Pour célébrer son15e anniversaire, on a eu droit à la version symphonique de Don Juan les 8 et 9 mars 2019 à 20 h à la Salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec et ce devant des spectateurs qui pour la majorité avaient vu la version théâtrale originale et qui aujourd'hui chantent leur bonheur d'être là avec ces interprètes de talent qui n'ont rien perdu de leurs voix et de leur magnétisme donnant une soirée énergique et remplie de beaux moments ovationnés à maintes reprises.

Don Juan Symphonique - Chef Simon Leclerc Ombrage On vait tous hâte d'entendre Don Juan dont les paroles et musique sont de Félix Gray et présenté cette fois avec l'Orchestre symphonique de Québec sous la direction musicale et orchestration par Simon Leclerc qui était aux petits oiseaux de pouvoir faire partie de cette relecture de Don Juan qui vire symphonique. D'ailleurs l'auteur était dans les loges ce vendredi 8 mars 2019 et semblait vraiment heureux de l'accueil des fans pour cette nouvelle mouture. Comme il le dit si bien « Quel honneur pour un auteur-compositeur que de voir sa création interprétée par l'Orchestre symphonique de Québec avec le talentueux Simon Leclerc aux commandes Cette nouvelle production permettra de revenir à l'essence même de Don Juan : une histoire de passion portée par la puissance de la musique. » Félix Gray

Don Juan Symphonique Ombrage Après les mots d'introduction du maestro qui a souligné la journée de la femme et nous dit combien il est heureux d'être celui qui mettra des habits symphoniques avec ces couleurs musicales variées, le grand Orchestre démarre avec une introduction offrant un medley musical de quelques pièces que l'on entendra au cours de la soirée et dont on a pu reconnaître la beauté. la douceur et la puissance. Ensuite on a vu défiler avec plaisir ces interprètes de talent qui ont redonné vie à tous les personnages de Don Juan, soit: Marie-Ève Janvier (Maria), Jean-François Breau (Don Juan), Mario Pelchat (Don Carlos), Robert Marien (Don Luis), Philippe Berghella (Raphaël), Cindy Daniel (Elvira) et Cassiopée (Isabelle).

Que ce soit Mario Pelchat avec "l'homme qui a tout" ou Isabelle avec "Don Juan coeur de pierre" ou "Dites-lui" de Cindy, chacune des chansons est accueillies comme une vielle connaissance, un ami que l'on a pas vu depuis longtemps. Les pièces comme "mon fils" avec Robert Marien ou "Du plaisir" avec Jean-François Breau ou "Je pense à lui" de Marie-Ève Janvier ont reçu particulièrement un accueil monstre avec des applaudissements explosant à tout moment...cela sentait le bonheur qui s'envolait dans la salle Louis-Fréchette grâce également à la musique extraordinaire de l'Orchestre symphonique de Québec.

Don Juan Symphonique Ombrage Toute la soirée est un enchaînement de grands succès qui nous sont rappelés mais cette fois nappés d'une sauce symphonique qui remplace la portion plus théâtrale à laquelle on nous avait habitué, mais ces artistes de talent étaient plus grands que nature et nous ont procuré une nouvelle image que ce soit en solo, duo ou trio. Nous offrant ainsi une belle lettre d'amour et des moments spéciaux qui nous donnaient l'impression d'être suspendus dans le temps surtout lors de la finale "Don Juan est mort" avec 6 voix s'élevant en une seule, en un son magnifiant l'amour, la puissance, le regret mais aussi le bonheur. Après une ovation qui ne semblait finir, la troupe nous a offert en rappel "Changer" chanté avec la chorale du Grand Théâtre dont les membres se souviendront longtemps de cette soirée magnifique.