CLUB MUSICAL DE QUEBEC - Behzod Abduraimov, un pianiste brillant!

Le Club musical de Québec a débuté sa saison 2017-2018 en grand avec Behzod Abduraimov, ce stupéfiant jeune pianiste, le lundi 25 septembre 2017 à 20 heures au Grand Théâtre de Québec. Les spectateurs ont été littéralement soufflés par le jeu volcanique de ce pianiste de 26 ans originaire d’Ouzbékistan! Désormais installé aux États-Unis, Behzod Abduraimov a pris son envol dès 2009 alors qu’il remportait à 18 ans la London International Piano Competition. Sa brillante carrière s’est depuis confirmée par des invitations répétées dans nombre de hauts lieux de la musique, de New York à la Roque d’Anthéron, en passant par le célèbre festival de Verbier. Son programme varié, couvrant de Bach à Prokofiev, a offert aux spectateurs un début de saison passionné et enflammé.

Ce pianiste flamboyant débute la soirée par une Tocate et fugue en ré mineur de Johann Sebastian Bach (arr.Ferruccio Busoni) nous démontrant son doigté exceptionnel et lorsque l'on suivait ses mains sur le clavier on devenait presque hypnotisé par sa vitesse d'exécution et comme des caméras étaient installées diffusant ces images sur le grand écran au dessus de la scène nous étions tous au premier rang pour voir son exécution sans faille. Il joue avec une telle aisance et donne le tempo voulu pour toutes ces pièces en leur imprimant une profondeur d'expression.

Behzod Abduraimov Pour la sonate en si mineur de Franz Liszt on distingue aisément les cinq mouvements interprétés dégageant par moment du romantisme augmentant en puissance. On sent que la musique l'habite totalement car il joue sans partitions puisqu'elles sont en lui et il les ressent jusqu'au bout des doigts donnant lieu parfois à des passages plus agressifs, plus engagés et tourmentés tandis que d'autres seront plus aériens, permettant de respirer entre deux portions. On dirait par bouts que le clavier n'est plus assez grand pour contenir sa passion qu'il contrôle et partage avec un doigté gracieux comme une caresse avant de se diriger vers la tempête.

Après l'entracte il enchaîne avec un moment musical no 2 de Franz Schubert (arr. Franz Liszt) puis la Sonate no 6 en la majeur de Serguei Prokofiev et comme tout au long du programme on assiste à une alternance d'intensité et de mitraillage des notes impressionnant jusqu'à de belles harmonies en douceur avec un doigté qui s'envole sur un son cristallin jusqu'à la profondeur des mers mais dans tous les cas il garde l'attention de son public qui n'ose presque pas respirer pour ne pas le déranger. On assiste ainsi à une fusion totale du pianiste avec son instrument tout à fait remarquable, jouant assez souvent les yeux fermés tellement il ressent ce qu'il joue en communion parfaite avec son piano, toute une soirée.

Le prochain programme "Les Arts Florissants", ensemble baroque (www.arts-florissants.com) Mardi 3 octobre 2017 à 20 h, au Palais Montcalm -Pour le concert de Québec, billets en vente à la billetterie du Palais Montcalm, en composant le 418 641-6040 ou 1 877-641-6040 ou encore dans le réseau BILLETECH (billetech.com).