CLUB MUSICAL DE QUÉBEC présente– JOSEPH CALLEJA, ténor


Pour ce premier concert de la saison, le Club Musical de Québec présentait ce lundi 29 septembre 2014 au Grand Théâtre de Québec l’incomparable Joseph Calleja, ténor accompagné par son complice Kevin J. Miller, pianiste poursuivant ainsi sa tradition d’excellence avec ce programme et les gens ont répondu à l’appel car ils se sont produits devant une salle pleine qui était presque en extase après chaque morceau interprété.

Souvent comparé à de grands chanteurs tels que Pavarotti et Gigli, Calleja est doté d'une des plus belles voix du monde lyrique actuel et se produit sur les scènes les plus prestigieuses. Pour sa visite à Québec, le ténor maltais a concocté un programme en or d’extraits d’opéra chanté majoritairement en italien, avec surtitres en français nous permettant de suivre l’histoire.

Club Musical Dès les premières notes, on entend la finesse de jeu du pianiste qui donne une belle toile de fond à cette voix chaude et puissante qui nous chante l’amour sous toutes ses formes que ce soit sur des pièces de Tchaïkovski, Caldara, Handel, Pergolesi et plus encore, il exprime et sublime l’amour que ces compositeurs ont mis à l’ordre du jour. On entend les spectateurs exprimer leur plaisir et contentement des pièces choisies à chaque fois.

Que ce soit des moments doux donnant le goût de s’étendre sur l’herbe fraîche ou que ceux-ci traduisent l’angoisse envers sa bien-aimée qui dort depuis trop longtemps; l’espoir que la musique éveille se fait sous les notes magiques qui s’égrainent de manière aérienne comme si des angelots accompagnaient l’amour qui va au loin pour ne plus revenir malgré la supplique amoureuse entendue et qui charme notre cœur.

Club Musical Avec « Parlami d’amore » on se croirait en Italie, assistant à la naissance de l’amour infini, scintillant au firmament et dont la musicalité nous transporte. Dans certaines portions on voit le côté plus comédien du chanteur d’opéra qui présente physiquement sa partition particulièrement lors des extraits des Contes d’Hoffmann, Macbeth ou de la Tosca.

On perçoit les changements dans son timbre de voix allant du murmure à la déclaration d’amour clamé sur tous les toits comme une peinture offrant une multitude de textures plus merveilleuses les unes que les autres s’alliant à l’ardeur, en passant par le vœu pieux qui se transforme en passion dévorante. Les spectateurs lui ont offert plusieurs ovations debout le remerciant de sa magnifique prestation et lui demandant des « encore » qu’il n’a pu refuser devant un public si enthousiaste et qui ne voulait pas partir trop tôt. Ils chante un des premier morceaux qu’il a appris à 14 ans avec son maître de chant et qui représente encore beaucoup pour lui, qui nous berce de tendresse et de notes célestes faisant lever ses fans qui s’exclament de joie puis même phénomène après Grenada et O’Sole Mio … d’ailleurs je crois que j’entends encore les vivas, cris d’approbation et applaudissements retentir pour les remercier de leur générosité.

Club Musical La file était longue au foyer du Grand Théâtre pour voir de plus près les deux artistes qui ont égayé leur soirée, leur faire signer des autographes sur les disques achetés en souvenir et les remercier d’être venus à leur rencontre lors de ce premier concert de la saison du Club Musical de Québec. Le prochain programme présentera le groupe « Academy of ancient music » le mardi 4 novembre 2014, 20h, au Palais Montcalm sous la direction musicale de Richard Egarr.

Média des 2 rives.com, votre source d'information sur ce qui se passe des deux côtés du fleuve soit Lévis et Québec