SENS DESSUS DESSOUS – présentement en nouveauté au Cinéma LE CLAP

Le Cinéma Le Clap Cette nouvelle création de Disney-Pixar , qui sont d’ailleurs passé maître dans ce type d’animation, mais cette fois-ci ils atteignent un sommet avec « Sens dessus dessous ». . D’une aventureuse épopée en ballons au-dessus des nuages (Là haut) à une ville grouillante de monstres (Monster inc), le réalisateur Pete Docter , gagnant d’un Oscar®, a su transporter les cinéphiles à des endroits uniques et imaginatifs mais jamais comme il le fait maintenant en nous amenant dans un voyage au plus extraordinaire endroit de tous – le cerveau humain-avec tous ces replis et complications dûes aux émotions qui y ont élu domicile.

Riley est une jeune fille généralement heureuse depuis sa naissance. Tout se déroule pour le mieux dans le centre de contrôle de ses émotions, jusqu'au jour où elle est forcée de déménager à San Francisco avec ses parents et laisser derrière ses amis et la vie qu'elle aimait tant au Minnesota. Son père débute un nouvel emploi là-bas et dès lors, tout est bousculé au niveau de ses émotions : – Joie, Peur, Colère, Dégoût et Tristesse sont au garde à vous au Quartier général, le centre de contrôle situé dans le cerveau de Riley, d’où ils tentent de la conseiller dans son quotidien. Alors que Riley et ses émotions ont des difficultés à s’adapter à une nouvelle vie à San Francisco, une crise survient au Quartier général lorsque Joie et tristesse se perdent dans les dédales de sa mémoire à long terme. Comment Riley fera-t-elle pour redevenir la personne heureuse qu'elle était auparavant alors que tout va si mal? Nouvelle maison, nouvelle école et nouveaux amis donc tout un nouveau monde alors sans Joie et Tristesse le chemin ne sera pas facile.

SENS DESSUS DESSOUS – présentement en nouveauté au Cinéma LE CLAP C’est un monde fascinant et vaste qui s’ouvre à tous les cinéphiles, de tous âges car en plus des dessins magnifiques, des décors ingénieux , des personnages attachants que l’on reconnaît trop bien pour les avoir côtoyer constamment , on découvre cette complexité intérieure qui nous est décrite de manière extraordinaire. Ce n’est pas tous les jours que l’on accède au centre de la mémoire que ce soit celle à court terme, à long terme, aux complexités de l’imaginaire, de la personnalité en passant par la zone de l’oubli où des petits travailleurs s’évertuent à faire le ménage de ce qui semble inutile, le cortex cérébral et le tout divisé en zones colorées, superbes, qui nous ramènent en enfance avec un humour qui font rire autant petits et grands.

Le temps file trop vite et sans s’en rendre compte c’est déjà la fin et même là, le générique vaut la peine de rester quelques minutes de plus car on y voit la projection vraiment drôle de d’autres personnages ou espèces animales qui ont déclenché une dernière salve de rires avant de partir. Fait à noter le CLAP nous présente deux films court métrage au début pour souligner le travail de ces cinéastes et ceux présentés valaient la peine nous montrant leur talent; l’un portant sur le désir enfantin d’une sucette glacée et l’autre « Yuku et Lélé » vraiment magnifique sur un amour impossible mais qui se réalise finalement car l’amour est le plus fort. Vraiment un programme à ne pas manquer… et pas besoin d’attendre un orage pour le planifier à votre horaire.

Média des 2 rives, votre source d'information sur ce qui se passe des deux côtés du fleuve soit Lévis et Québec