Choeur du Monde, 40 ans... de la note au cœur au Cegep de Lévis Lauzon!

La musique c’est puissant mais encore plus lorsqu’elle est chantée en groupe et c’est ce que nous ont prouvé les choristes du Choeur du Monde lors de leur dernier concert « 40 ans…de la note au cœur » qu’ils ont présenté les 8 et 9 juin 2018 au Cegep de Lévis Lauzon, salle remplie à craquer les deux jours pour le plus grand plaisir de tous. Le tout sous la direction musicale de Andrée Têtu, une mise en scène de Danielle Grégoire, chorégraphie de Dany Goulet, Robert Guénette et appuyé par six musiciens de grand talent.

Choeur du Monde, 40 ans... de la note au cœur Ombrage Avant même que le spectacle débute, on sent l’excitation des spectateurs qui ont hâte de voir ce que le chœur leur a préparé pour ce concert 40 ans et après une introduction du chœur par vidéo de Janet Jones. Conseillère municipale et Grégory Charles qui a constaté leur versatilité et puissance l’an dernier à la fête nationale sur les Plaines, on a droit à une entrée spectaculaire avec « Tu es là au rendez-vous » par les choristes qui entrent par toutes les portes, passant dans la salle et nous donnant l’impression de faire partie de leur troupe pour quelques minutes.

Choeur du Monde, 40 ans... de la note au cœur Ombrage Le groupe arrive sur scène avec « Tout me ramène à toi » invitant et dynamique avant d’entonner le « Benedictus » avec un beau vitrail derrière eux et de nous surprendre avec « On écrit sur les murs » pendant lequel le chœur du Monde 2028 les rejoint lors des dernières portions, donnant un air angélique à la prestation avec ces 10 petits enfants charmants. On a droit à plusieurs numéros avec des solistes comme c’est le cas dans « C’est beau » ou « Both sides now » en alternance avec ceux de groupe et toujours avec des harmonisations superbes et de beaux mouvements bien synchronisés.

Choeur du Monde, 40 ans... de la note au cœur Ombrage Moment fort également « l’hommage aux disparus » pour célébrer leurs vies, leurs chansons, les souvenirs qui en découlent avec un medley de « Oh happy days », « Un peu beaucoup », « Vivre en amour », et plus encore, nous rappelant Patrick Bourgeois, France Gall, Chuck Berry, Johny Halliday , Maurane, tout un succès. Mais le medley dance « Disco 1979» a soulevé la foule avec la boule disco et les choristes dont les solistes portaient des costumes d’époque et des souvenirs tels que « I will survive », « We are family », « Hot stuff », « Freak out », « YMCA » que tout le monde danse terminant par « Born to be alive » nous ramenant à notre adolescence en moins de deux, totalement brillant.

Choeur du Monde, 40 ans... de la note au cœur Ombrage Après la pause le concert reprend de plus belle avec dynamisme, énergie débordante avec un medley rock qui leur colle à la peau nous amenant plusieurs solistes en partant avec « Babe », « Ce soir on danse à Naziland », « Le blues du businessman », « I was made for loving you » et plus encore qui ont vraiment électrisé toute la salle nous présentant ainsi les inoubliables de 1979,

Choeur du Monde, 40 ans... de la note au cœur Ombrage « Aimons-nous » nous ramène les harmonisations de chorale auxquelles on est habitué et pour « Castle on the Hill », les musiciens viennent à l’avant de la scène pour que l’on puisse encore plus les apprécier, le tout avec une allure de vacances comme si on était assis avec eux autour du feu de camps. « You ‘re sixteen » nous ramène l’énergie habituelle du groupe avant de revenir avec plusieurs solistes qui nous présente le tout « Avec simplicité » et des harmonisations qui nous charment.

Choeur du Monde, 40 ans... de la note au cœur Ombrage Dernier gros medley de la soirée, qui nous permettaient d’entendre plusieurs succès des 40 dernières années de manière assez grandiose, c’est celui « Les plus belles ballades québécoises » -souvenir de ce qu’ils ont interprété l’an dernier sur les Plaines allant de « Bozo » en passant par « N’oublie jamais », « Ordinaire », « Tellement j’ai d’amour pour toi » pour terminer avec le public qui tape des mains, des pieds, chantant à tue-ête, sifflant et les ovationnant à tout rompre.

Choeur du Monde, 40 ans... de la note au cœur Ombrage On apprend qu’en juillet une cinquantaine de choristes se retrouveront pour deux concerts en Alsace et une trentaine à Lanaudière avec Grégory Charles pour le spectacle « Céline symphonique » . On a droit à un rappel qui nous dit que quand les spectateurs sont bons, « La musique est bonne » avec l’atmosphère qui est toujours à la fête et qui le sera encore un bon bout de temps pour souligner leur 40 ans d’existence…phénoménal.